Séléctionnez une région

Retour aux actualités

Interview - Opca

Entretien-textile : la formation au service du dynamisme du secteur

<
Entretien-textile : la formation au service du dynamisme du secteur
Date : 13.05.2015

La branche Entretien-textile s’est engagée au fil des ans dans une politique de certification ambitieuse. « Les CQP et CQPI constituent une réponse aux besoins des entreprises de la blanchisserie industrielle », précise Nathalie Matignon, déléguée générale du GEIST, fédération des entreprises de location et d'entretien textile. Elle présente son secteur, ses évolutions, et fait le point sur les enjeux en matière de formation pour la branche.


Quels sont les caractéristiques et les enjeux de développement de la branche Entretien-Textile?

Notre secteur regroupe plus de 21.000 salariés, répartis dans des entreprises implantées sur l’ensemble du territoire national. Une étude de 2014 menée par le cabinet Deloitte sur le marché européen a montré qu’un potentiel de marché non négligeable restait à conquérir pour les entreprises du secteur de la blanchisserie industrielle. En effet, l’entretien externalisé d’un vêtement de travail par une société qui en détient l’expertise doit être considéré comme un atout par l’entreprise cliente. Pour les restaurants, les laboratoires, les ateliers, les artisans, faire appel aux prestations de location-entretien textile permet de se concentrer sur son cœur de métier.  

Comment votre secteur a-t-il évolué ?

Au cours des quinze dernières années, le secteur de la location textile a été marqué par une dynamique de croissance. Il se trouve depuis peu soumis à un rythme moins soutenu en raison du  ralentissement économique général. Après une phase de concentration des entreprises, le marché semble à peu près stabilisé aujourd’hui. Pour conquérir de nouveaux clients et ouvrir de nouveaux marchés, les entreprises ont recours à l’innovation et aux nouvelles technologies.

Quels sont les besoins de la branche en matière de formation ?

Les salariés de notre secteur occupent des postes qui vont de la production, à la distribution, en passant par l’administratif. Les besoins sont donc divers. Le GEIST se doit de réfléchir à mieux accompagner les salariés à travers des offres de formation adaptées à leurs besoins. C’est en partenariat avec la Fédération Française des entreprises de Pressing et Blanchisserie (FFPB), que se fait la gestion paritaire de la branche, et que le dialogue social permet d’accompagner les entreprises dans leurs besoins de formation.
Dans certaines entreprises, il existe déjà des modules de formation comme, par exemple ceux relatifs au Socle de Connaissances et de Compétences Professionnelles. Mais d’autres expriment des besoins en accompagnement sur des postes spécialisés. Pour dresser un état des lieux, la branche a mené une enquête en octobre 2014, afin d’identifier les besoins actuels des entreprises adhérentes, et de définir les besoins futurs.

Quelle est sa politique en ce qui concerne les certifications professionnelles ?

Formation blanchisserie industrielle

Un CQP (Certificat de qualification professionnelle) « Agent de Service » a été développé il y a quelques années, ainsi que trois CQPI  (Certificat de qualification professionnelle inter-branches) « Technicien de Maintenance Industrielle », « Animateur d’équipe », « Opérateur Qualité ». L’enquête menée en 2014 a permis d’identifier de nouveaux CQP à créer, et la réflexion est née en lien avec les partenaires sociaux. Les activités commerciales et le service client figurent parmi les besoins. Dès cette année, de nouveaux projets de CQP à développer seront vraisemblablement proposés en CPNEF (Commission Paritaire Nationale Emploi Formation).

Quelle sont les effets de la réforme de la formation sur la politique du GEIST en matière de développement des compétences ?

La réforme de la formation impose la création d’une liste des formations éligibles de branche au Compte personnel de formation (CPF), accessibles aux salariés via le site moncompteformation.gouv.fr administré par la Caisse des Dépôts. Elle pourrait être enrichie prochainement de nouveaux modules.
L’avantage du CPF réside dans la diversité des choix autorisés par la liste : elle intègre, en plus de diplômes inscrits au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), les certifications (CQP/CQPI) développées par la branche et les formations inscrites à l’Inventaire de la CNCP (Commission Nationale de la Certification Professionnelle).
Pour ce qui est de la transférabilité des compétences, les CQPI permettent de les rendre immédiatement lisibles d’un secteur à l’autre. Ces outils -CPF et CQPI- vont constituer pour notre branche une réponse encore plus évidente aux besoins recensés pour l’avenir dans les entreprises de la Blanchisserie industrielle.

A propos :
Le GEIST, Groupement des Entreprises Industrielles de Services Textiles, fédère les entreprises de location et entretien textile, présentes sur l’ensemble du territoire français, pour répondre aux besoins de tous les acteurs de l’économie qui utilisent des textiles (linge plat, uniformes, vêtements de protection individuelle, vêtements de travail,…), et préfèrent en externaliser la gestion. Largement sensibilisé aux démarches de développement durable, le GEIST accompagne également les entreprises de la branche dans la compréhension de la RSE.

Auteur : Marc Donant

Fil d'information Opcalia

Restez informé et recevez les actualités RH et formation

* champs obligatoire
*

Accédez au formulaire détaillé

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page