Séléctionnez une région

Retour aux actualités

Interview d'Yves Hinnekint

Opcalia, acteur pour les jeunes

<
Opcalia, acteur pour les jeunes
Date : 23.11.2016

 

Depuis le 1er janvier 2016, Opcalia a permis à 80 000 jeunes de s'insérer sur le marché du travail grâce à l'alternance. Actuellement, dans le cadre du tandem qu'il forme avec Octalia, il finalise plusieurs projets innovants qui devraient booster davantage encore l'insertion des jeunes. Le Directeur général d'Opcalia, Yves Hinnekint nous en dit plus.

 

Quelle place occupe Opcalia sur le marché de l'alternance?

Depuis qu'Opcalia est devenu Organisme collecteur de la taxe d'apprentissage (OCTA) au 1er janvier 2016 (avec Octalia comme délégataire), il a permis à 80 000 jeunes d'entrer sur le marché du travail, que ce soit en contrats de professionnalisation (23 000 cette année, soit une hausse de 5,6%) ou en apprentissage (plus de 57 000 contrats).
Le tandem Opcalia/Octalia représente 20% de l'alternance en France. Cette réussite résulte des partenariats que nous avons mis en place avec les organismes de formation et un réseau de quelques 1 500 centres de formation d'apprentis (CFA) et écoles, parmi lesquels les plus grands experts de l'apprentissage : Apprentis d'Auteuil, Maisons familiales rurales (MFR) ou Compagnons du Devoir… Nous pouvons compter sur un réseau de CFA dynamiques que nous sommes prêts à dynamiser encore plus!

Qu’entendez-vous par là ?

Soit nous nous limitons à une activité de collecte - ce qui, en soi, n'est pas un petit sujet car nous sommes en effet le premier OPCA/OCTA en France avec 495 millions d'€ de collecte au titre de la taxe d'apprentissage - soit le tandem Opcalia/Octalia montre qu'il est capable d'accompagner efficacement les CFA et les écoles avec lesquels il partage les mêmes valeurs.
Certains d'entre eux, par exemple, expriment le besoin d'être accompagnés sur les compétences de base. Nous allons mettre à leur disposition notre démarche pédagogique "1 001 Lettres". Si demain, certains CFA ont besoin d'être outillés pour les questions relatives au positionnement des jeunes, la création d'un job-board, l'aide à l'élaboration d'un CV, nous serons à leurs côtés pour concrétiser ces projets.
Les conseils d'administration d'Opcalia et d'Octalia partagent aussi la conviction qu'il est essentiel de donner la parole aux jeunes eux-mêmes. Rien ne vaut le témoignage d'un jeune sur son parcours en alternance pour donner envie à d'autres de s'engager dans cette voie. Les deux conseils d'administration ont eu l'idée de s'engager dans la réalisation d'une dizaine de vidéos sur le thème "Comment j'ai réussi à entrer sur le marché du travail grâce à l'alternance". Celles-ci seront diffusées sur BFM TV en décembre et janvier. L'idée consiste à montrer les effets leviers vie pro/vie perso de l’alternance, et qu'on peut être un jeune heureux et épanoui en apprentissage.

Comment le tandem Opcalia/Octalia entend-il innover sur l'alternance?

Nous allons lancer deux dispositifs tests : le Compte personnel de formation (CPF) "jeunes en alternance" et le CPF "permis de conduire" pour un millier de jeunes. Le premier s'adressera d'abord aux branches et aux entreprises. Ensuite, nous nous appuierons sur les réseaux sociaux pour faire connaître cette initiative aux jeunes ayant un an d'expérience professionnelle et 24 heures de CPF.
Le CPF "Jeunes en alternance" servira en priorité à apprendre l'anglais. A côté de son cursus au CFA, l’apprenti aura ainsi la possibilité d'apprendre une langue étrangère. Le CPF "permis de conduire" sera testé d'ici la fin de cette année. Nous anticipons ainsi le vote définitif de la loi Egalité et Citoyenneté qui instaure la possibilité d'utiliser ses heures de CPF pour préparer les épreuves du code de la route et de la conduite du permis B.

Nous travaillons actuellement sur le cahier des charges qui sera proposé aux écoles de conduite ayant répondu à notre appel d'offre. Le CPF "Permis de conduire" devrait permettre aux jeunes d'acquérir leur permis pour une somme bien inférieure à celle du marché, soit environ 670 € pour 20 heures de cours. Il est indispensable pour le jeune qui recherche une formation ou un emploi d’être titulaire du permis de conduire. Nous allons lancer cette opération à titre expérimental afin de bien circonscrire le public des bénéficiaires et éviter tout effet d'aubaine.

Par ailleurs, nous poursuivons nos actions en direction des jeunes ultramarins. Avec les acteurs des ateliers Inter Dom que sont le ministère lui-même et l'Agence de l'outre-mer pour la mobilité (LADOM), nous nous apprêtons à lancer à titre expérimental, début 2017, un contrat de professionnalisation pour les jeunes des départements et régions d'outre-mer (DROM). L'idée est de sélectionner des jeunes ultramarins qui viendront en métropole suivre une formation au titre d'une Préparation opérationnelle à l'emploi collective (POEC) dans un organisme de formation ou un CFA, et qui retourneront ensuite dans leur région d'origine pour signer un contrat de professionnalisation avec une entreprise locale (le secteur de l'automobile est particulièrement demandeur par exemple). C'est un gros chantier qui mêle de nombreux acteurs capables de trouver les formations, les hébergements en métropoles, les entreprises dans les DROM, etc. Mais cette opération répond à notre engagement en faveur de l'égalité d'accès de tous les jeunes à la formation et à l'emploi.

Auteur : Opcalia

Fil d'information Opcalia

Restez informé et recevez les actualités RH et formation

* champs obligatoire
*

Accédez au formulaire détaillé

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page