Séléctionnez une région

Retour aux actualités

Une branche, des métiers - OPCA

Opérateur de tri : l’aiguilleur du recyclage

<
Opérateur de tri : l’aiguilleur du recyclage
Date : 15.10.2015

Florian, 17 ans, raconte son quotidien d’opérateur de tri en apprentissage

Comment présenterais-tu le recyclage ?

« Il ne faut pas avoir peur du recyclage, c’est un métier comme un autre. On pense souvent qu’il ne s’agit que de ramasser les poubelles. C’est bien plus riche que ça ! ».

Comment es-tu arrivé dans le recyclage ?

« C’est un métier que l’on se transmet depuis trois générations. Mon grand-père a créé la SARL JOUANCHICOT (64), mon père l’a reprise et l’a développée, quant à moi j’ai rejoint l’équipe il y a un an lorsque j’ai commencé mon CAP Opérateur des industries du recyclage en apprentissage ».

Quel est ton quotidien ?

« On trie des DIB (déchets industriels banals), bois, cartons, plastiques et métaux. J’apprends à connaître les différentes matières. Ça m’a donné des idées : j’ai proposé de séparer les métaux ferreux et non ferreux, parce qu’ils ont une valeur marchande supérieure ».
 « Je travaille avec le manuscopique pour charger et tirer les bennes. C’est une grande responsabilité, et je me sens vraiment utile. Je m’occupe aussi de la pesée, et parfois je me retrouve à gérer seul le dépôt. Il y a aussi toutes les tâches annexes, comme l’entretien des engins et le nettoyage du site. Chaque tâche a son importance ».

Quelles sont à ton avis les qualités nécessaires à l’exercice de ce métier ?

"Il faut être courageux et toujours rester vigilant car on n’est jamais à l’abri d’un accident".

Fiche métier
L’opérateur assure le tri, le conditionnement, la transformation simple des matières (déchets) en matières premières recyclées. Il effectue la collecte, réalise les opérations de tri sur tapis déroulant ou au sol, reconditionne des produits simples et réalise des opérations de manutention de premier niveau.
Il intervient à l’extérieur, en entrepôt ou en cabine. Il est parfois amené à travailler dans la chaleur et la poussière. L’opérateur porte un équipement de sécurité (chaussures, casques, gants, lunettes, bouchons d’oreilles…). Des transports de charge peuvent lui être confiés.

Accès au métier
Certaines entreprises recrutent au niveau CAP-BEP technique ou avec un CACES, mais généralement aucun diplôme n’est exigé pour le tri et la manutention.
Il existe cependant des qualifications qui permettent d’accéder plus rapidement au métier : le CAP Opérateur des industries du recyclage par exemple ou le CQP Agent de tri manuel
Les certificats de qualification professionnelle (formations courtes) existent pour chaque filière de recyclage.

Fil d'information Opcalia

Restez informé et recevez les actualités RH et formation

* champs obligatoire
*

Accédez au formulaire détaillé

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page