Séléctionnez une région

Emplois d'avenir

Emplois d'avenir

Vous êtes un jeune de moins de 26 ans (ou un travailleur handicapé de moins de 30 ans) et vous avez été embauché en « emploi d’avenir » ? Vous bénéficiez pendant votre contrat de mesures d’accompagnement et de formation. Avec, à la clé, l’acquisition de compétences transférables, voire d’une qualification.

Quel intérêt ?

  • Développer votre expérience et vos compétences
  • Acquérir une qualification reconnue sur le marché du travail ou une qualification supérieure
  • Bénéficier d’une formation professionnelle complète, adaptée aux spécificités de l’entreprise qui vous a recruté

Quel contrat de travail ?

Les embauches en emplois d’avenir de jeunes de moins de 26 ans ou de travailleurs handicapés de moins de 30 ans sont réalisées dans le cadre du contrat unique d’insertion (CUI) :

  • Contrat initiative-emploi (CUI-CIE) dans le secteur marchand (entreprise privée) ;
  • Contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE) dans le secteur non marchand (si votre employeur est par exemple une association ou une fondation).

A noter !
Le contrat peut être à durée indéterminée (CDI) ou à durée déterminée (CDD) d’au moins 3 ans en principe. Il peut avoir une durée inférieure (1 an minimum, renouvelable jusqu’à 3 ans) selon le parcours ou le projet professionnel du salarié. Il est en principe à temps plein mais un temps partiel est possible (au minimum un mi-temps) avec l’accord du salarié et l’autorisation de la Mission locale ou du Cap emploi, prescripteurs du contrat.

Pour quelle formation ?

Dans le cadre d’un emploi d’avenir, vous bénéficiez obligatoirement d’une formation. Réalisée prioritairement sur votre temps de travail, elle vous permet d’acquérir des compétences transférables, voire d’accéder à une qualification. Elle peut être mise en œuvre dans le cadre :

A l’issue de l’emploi d’avenir, l’employeur vous remet une « attestation d’expérience professionnelle » décrivant les activités que vous avez exercées et les compétences acquises, à la fois par la pratique professionnelle et par la formation. Il vous transmet également les attestations, établies par les organismes de formation, correspondant aux actions suivies.
Ces documents vous permettent de faire reconnaître, auprès d’autres employeurs, les savoir-faire acquis pendant l’emploi d’avenir. Ils peuvent aussi vous aider à réaliser une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) en vue de l’obtention d’un diplôme (Voir fiche technique / VAE).

A noter !
Vous pouvez également vous former après l’emploi d’avenir si vous signez un contrat de professionnalisation (voir fiche technique / Contrat de professionnalisation) ou d’apprentissage, un autre contrat unique d’insertion (CUI), une formation proposée par Pôle emploi ou financée par le Fongecif dans le cadre du Congé Individuel de Formation (CIF)-CDD (voir fiche technique / CIF-CDD).

Quel accompagnement ?

Pendant l’emploi d’avenir, vous êtes accompagné par un tuteur dans l’entreprise. Désigné par l’employeur parmi les salariés volontaires et qualifiés, il est chargé :

  • de vous accueillir, vous aider, vous informer et vous guider dans l’exercice de votre emploi ;
  • vous transmettre des compétences et vous faire profiter de son expérience ;
  • vous informer sur le fonctionnement de l’entreprise (horaires, usages…) ;
  • faire le lien avec les organismes de formation ou de professionnalisation ;
  • assurer la liaison avec votre référent au sein de la Mission locale ou du Cap emploi ;
  • participer au bilan final d’évaluation de votre parcours.

Vous bénéficiez aussi d’un référent auprès de la Mission locale ou du Cap emploi : il assure un suivi personnalisé de votre parcours de professionnalisation et d’insertion.

Quel statut ?

Pendant l’emploi d’avenir vous êtes salarié et bénéficiez d’une rémunération au moins égale au SMIC. Vous avez les mêmes avantages que les autres salariés de l’entreprise (remboursement de transport, mutuelle, cantine ou titres restaurants…).
Les formations que vous suivez sont financées par votre employeur.

A noter !
Votre entreprise bénéficie d’une aide financière de l’État correspondant à une prise en charge partielle de votre salaire (de 35 % à 75 % du SMIC brut selon l’activité de l’entreprise). Cette aide est versée en contrepartie des engagements de formation et d’accompagnement pris par votre employeur.
Opcalia peut participer au financement de votre formation pendant l’emploi d’avenir.

 

 


Fil d'information Opcalia

Restez informé et recevez les actualités RH et formation

* champs obligatoire
*

Accédez au formulaire détaillé

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page