Séléctionnez une région

Services de Santé au Travail Interentreprises

Médecine du travail

Données clés 2015

  • 283 Services de Santé au Travail Interentreprises (SSTI)
  • 16 000 salariés (dont 5.250 médecins du travail et 1.200 Intervenants en Santé au travail)
  • 80% de femmes
  • 55 % de cadres
  • 99 % de CDI
  • 24 % des salariés sont âgés de plus de 57 ans, avec une plus forte proportion chez les médecins du travail  (48 %)

Source 2015 : CISME

Activités de la branche

Depuis 2004, les services de médecine du travail ont été rebaptisés « services de santé au travail Interentreprises».
L'action de ces nouveaux Services de santé de travail s'insère dans le système plus large de la prévention des risques professionnels.
Toute entreprise du régime général est obligatoirement affiliée à un Service de santé au travail interentreprises (ou dispose de son propre Service). Les missions des Services de santé au travail interentreprises (SSTI) sont réalisées par des équipes pluridisciplinaires, animées et coordonnées par un médecin du travail.
Les SSTI sont financés par les cotisations des entreprises (obligation pour les >500salariés depuis le décret de 2012).

La réforme de 2012 et la CPOM (Contrats Pluriannuels d’Objectifs et de Moyens) induit des modifications au niveau des structures et des missions des services de médecine du travail.
La généralisation de la pluridisciplinarité s’est traduite par la création de 500 emplois supplémentaires dans les services de Santé au travail interentreprises.
Ces derniers recouvrent de nombreuses compétences complémentaires parmi celles rendues nécessaires par les nouveaux objectifs assignés à la Santé au travail : ergonomes, ingénieurs de sécurité, psychiatres, psychologues, toxicologues, épidémiologistes.

La branche doit répondre également à des exigences règlementaires nationales et européennes :

  • Développement de la formation et de l’information des salariés sur la notion de santé au travail (approche pluridisciplinaire) ;
  • Prévention des risques professionnels, sources de drames humains et d’handicaps économiques ;
  • Biannualisation des visites médicales ;
  • Evaluation obligatoire des pratiques professionnelles (EPP) ;
  • Formation médicale continue (FMC) obligatoire.

Principaux métiers

•    Médecin du travail
•    Secrétaire médicale
•    Assistant en santé au travail (AST)
•    Intervenant en santé au travail (IST)
•    intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP)
•    Infirmier
•    Spécialistes en prévention : ergonomes, toxicologues, ingénieurs hygiénistes, métrologues, psychologues, épidémiologiste, toxicologue…
•    Documentaliste
•    Administratif : comptable, secrétaire de direction, logistique…

Perspectives de la branche

On constate une tendance nouvelle de fusion des centres afin de rester compétitifs.  
Pour les dix années à venir, la branche s’est fixée plusieurs objectifs :

  • Mettre en place une organisation et un fonctionnement des Services de santé au travail adaptés aux besoins des employeurs et des salariés en travaillant avec d’autres professionnels : intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP), acteurs de la santé publique (ARACT…) ;
  • Préserver la santé au travail des hommes et des femmes en apportant aux entreprises des compétences médicales, techniques et organisationnelles ;
  • Relayer certaines actions du médecin du travail et ne relevant pas du domaine médical vers d’autres salariés ;
  • S’approprier de nouveaux outils : instruments et logiciels de mesure (métrologie, chimique, épidémiologie…) ; surveillance médicale; recherche documentaire accrue (Internet, moteurs de recherche…) ;
  • Professionnaliser et former des salariés.

Textes et ressources

Code NAF
8621Z  Activité des médecins généralistes

Convention collective
n° 3031 CCN Services de santé au travail : personnel des services de santé au travail interentreprises

Acteurs en présence
CISME Centre interservices de Santé et Médecine du travail en Entreprise

Titre des accords
- Avenant n°1 du 20 janvier 2011 relatif à la mise en œuvre de la FPTLV
- Circulaire DGT n°13 du 09 novembre 2012 relative  à la mise en œuvre de la réforme de la médicine du travail et des services de santé



Fil d'information Opcalia

Restez informé et recevez les actualités RH et formation

* champs obligatoire
*

Accédez au formulaire détaillé

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page