Séléctionnez une région

Retour aux zooms

Réforme du 5 mars 2014

Tout ce qu'il faut savoir sur l'Entretien professionnel

<

Suite à la loi du 5 mars2014, toute entreprise doit désormais organiser pour tous les salariés, au moins tous les deux ans, des entretiens individuels dits « entretiens professionnels ».
Objectif : échanger avec le salarié sur ses perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi. A ce titre, l’entretien professionnel est un acte managérial essentiel à partir duquel les besoins en matière de formation et de développement de compétences peuvent être repérés et mis en œuvre.

Les 4 points-clés de l’entretien professionnel

Distinct de l’entretien d’évaluation

A compter du 7 mars 2014, un salarié devra être informé, dès son embauche, qu’il bénéficie tous les deux ans d’un entretien professionnel avec son employeur. Celui-ci sera consacré à ses perspectives d’évolution professionnelle, « notamment en termes de qualifications et d’emploi ». Ce nouveau dispositif concerne tous les salariés, quelle que soit la taille de leur entreprise. Il remplace notamment l’entretien professionnel version 2009, l’entretien de deuxième partie de carrière et celui proposé après un congé maternité ou parental.
La loi du 5 mars 2014 précise que « cet entretien ne porte pas sur l’évaluation du travail du salarié ». Par son objectif, le nouvel entretien professionnel se distingue donc de l’entretien annuel d’évaluation qui permet de faire le bilan de l’année écoulée (missions et activités réalisées au regard des objectifs visés, difficultés rencontrées, points à améliorer…) et de fixer les objectifs professionnels et les moyens à mettre en œuvre pour l’année à venir.

Tous les deux ans et dès reprise d'activité

L’entretien professionnel doit être organisé tous les 2 ans et être formalisé par écrit. Depuis le 7 mars 2014, il est systématiquement proposé à l’issue d’un congé maternité, parental, d’adoption, sabbatique, de soutien familial ou d’une période de mobilité volontaire.
Sur la base des entretiens professionnels, l’employeur doit dresser, tous les 6 ans, un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié pour vérifier que, sur cette période, le salarié a bénéficié des entretiens professionnels et d’au moins deux des trois mesures suivantes : avoir suivi une formation, avoir acquis des éléments de certification par la formation ou par la Validation des acquis de l’expérience (VAE) et/ou  avoir bénéficié d’une progression professionnelle ou salariale.

Obligation contrôlée et pilier de la GRH

Si l’entretien annuel d’évaluation relève de la démarche managériale de l’employeur, les partenaires sociaux et le législateur ont souhaité faire de l’entretien professionnel une obligation destinée à encadrer la nouvelle responsabilité sociale des entreprises dans la formation de leurs salariés. L’entretien professionnel devient aussi le pilier de la gestion des ressources humaines, notamment à travers le déploiement de démarches de Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) ou la mise en œuvre du Compte personnel de formation (CPF).

Abondement correctif et pénalités

Au terme de six années, les salariés (des entreprises de plus de 50 salariés) qui n'auront pas bénéficié d'un entretien professionnel tous les deux ans et d'au moins deux des trois actions suivantes : une formation, des éléments de certification par la formation ou la VAE, une progression professionnelle ou salariale, auront droit à un abondement de 100 heures supplémentaires (130 heures pour un salarié à temps partiel).
En outre, l'employeur devra verser à son OPCA une somme forfaitaire correspondant à ce nombre d'heures multiplié par 30 euros, soit 3000 euros pour un temps plein ou 3900 euros pour un temps partiel.
A défaut ou en cas de versement insuffisant, après mise en demeure, il devra verser le double de l'insuffisance constatée au Trésor public.
Chaque année, avant le 1er mars, l’employeur adressera à son OPCA la liste des salariés concernés par l’abondement correctif et le nombre d’heures attribuées (100 heures ou 130 heures) ainsi que la somme forfaitaire.

Opcalia accompagne l’entretien professionnel

Afin de faciliter la mise en place des entretiens professionnels dans toutes les entreprises, Opcalia a élaboré une palette d’outils méthodologiques qui s’adresse à chaque acteur du dispositif :

L’entretien professionnel par public cible

Des modèles à disposition des managers et des collaborateurs :

Cadre juridique, documents préparatoires, grille d’entretien et état des lieux récapitulatif.

S’entrainer avec Opcalia à l’entretien professionnel via un serious game : Entre2

Après avoir choisi son avatar, le manager peut simuler des entretiens professionnels et tester plusieurs stratégies et postures via une mise en situation virtuelle.

Opcalia propose aussi à ses adhérents une offre de services complète pour un entretien professionnel efficace et de qualité.

En savoir +

Contactez Opcalia

Dernière mise à jour : 06.01.2015

 

 

Fil d'information Opcalia

Restez informé et recevez les actualités RH et formation

* champs obligatoire
*

Accédez au formulaire détaillé

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page