Séléctionnez une région

Retour aux actualités

3 questions à ... Benoit Praly

La formation de demain sera un processus continu et itératif

<
La formation de demain sera un processus continu et itératif
Date : 29.08.2017

L’apprentissage adaptatif (adaptive learning en anglais) est une méthode éducative qui utilise les ordinateurs comme des outils d’enseignement en charges d’organiser les ressources humaines et les supports d’apprentissage en fonction des besoins uniques de chaque apprenant. L’ordinateur adapte la présentation du contenu d’apprentissage en fonction des besoins pédagogiques de l’apprenant, ainsi que son niveau de compréhension du sujet traité, et sa façon d’apprendre.* Pour aller plus loin et décrypter cette nouvelle tendance, nous avons fait appel à Benoit Praly, directeur associé de Domoscio.

Pouvez-vous nous définir ce qu’est l’Adaptive Learning et comment cela fonctionne ?

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises et d’organismes de formation ont recours à des plateformes de e-learning (LMS ou autre) pour gérer et diffuser leurs formations. Et lorsqu’une personne se forme sur ces outils, ses activités sont tracées, ce qui génère des données très précieuses… mais bien souvent inexploitées. La puissance de l’Adaptive Learning c’est de pouvoir collecter et analyser ces données dans le but de connaître les besoins de formation de chaque personne et lui offrir un parcours de formation personnalisé.

En d’autres termes, l’Adaptive Learning c’est "le Criteo de la formation"
. Le système consiste à traiter de grandes quantités de données (Big Data) d’apprentissage grâce à des algorithmes de machine learning – un sous-ensemble de l’intelligence artificielle. À cela, il est nécessaire d’ajouter les sciences cognitives, c’est-à-dire qu’il faut tenir compte de ce que l’on sait sur le fonctionnement du cerveau et sur les "bonnes" méthodes d’apprentissage. Une technologie d’Adaptive Learning propose donc à un apprenant des recommandations personnalisées de formations, modules, MOOC, ressources pédagogiques… lui permettant d’atteindre ses objectifs le plus facilement et rapidement possible. L’avantage pour un formateur ou un manager se trouve dans la richesse des remontées d’informations : le suivi des compétences et le pilotage des formations sont grandement facilités.

A-t-on aujourd’hui des données permettant d’évaluer son impact sur la formation ?

L’Adaptive Learning peut être mise en œuvre tant pour l’éducation que pour la formation professionnelle. En ce qui concerne la formation, la finalité varie selon l’organisation :

  • pour l’organisme de formation : l’objectif est de compléter son offre avec des solutions innovantes qui lui permettent de fidéliser ses clients. C’est aussi un outil de pilotage pour connaître l’impact réel des formations proposées.
  • pour l’entreprise : il s’agit bien souvent de réduire les coûts de formation. L’Adaptive Learning permet de diminuer le temps global passé en formation mais aussi de favoriser l’utilisation des outils numériques mis à disposition : plus l’expérience de formation est personnalisée, plus elle est engageante, et plus les apprenants sont susceptibles de revenir sur la plateforme.

Une de nos success stories les plus marquantes est la mise en œuvre de l’Adaptive Learning dans des classes de CM1. Les élèves pouvaient ainsi suivre, sur des tablettes numériques, des parcours de mathématiques, français et anglais adaptés à leur niveau, à leurs préférences et à leur rythme. En termes de résultats qualitatifs, l’outil a permis à certains élèves en décrochage de progresser dans leur parcours. Les résultats quantitatifs ont démontré que les élèves gagnaient du temps pour atteindre le niveau souhaité puisqu’en moyenne, 37 % des ressources pédagogiques du parcours standard étaient épargnées car non adaptées au profil de l’élève. Aujourd’hui, nous capitalisons sur ce types d’expérience pour mettre en œuvre nos solutions pour des Grands Comptes ou des Centres de formation notamment.

On entend de plus en plus souvent parler d’Adaptive Learning et d’ancrage mémoriel dans des contextes similaires. Quelle différence – s’il y en a une – faites-vous entre ces deux technologies ?

L’Adaptive Learning et l’ancrage mémoriel sont deux choses bien distinctes,tant dans les objectifs qu’elles permettent d’atteindre que dans la technologie qui se cache derrière.

En termes d’objectifs, l’ancrage mémoriel est un système qui intervient en complément d’une formation déjà donnée pour augmenter la mémorisation des connaissances vues en formation. Autrement dit, alors que l’Adaptive Learning permet de réduire les coûts de formation en personnalisant les parcours, l’ancrage mémoriel vise à s’assurer que les formations soient bien retenues. Dans le cadre de l’ancrage mémoriel, l’expérience apprenant est la suivante : en sortie de formation – présentielle, distancielle ou blended – l’apprenant reçoit des piqûres de rappel sous forme de quiz afin de le relancer sur les connaissances qu’il a vues en formation. Les deux systèmes sont donc complémentaires, puisqu’il est tout à fait possible de se former en Adaptive Learning puis de consolider cette formation via l’ancrage mémoriel.

Concernant la technologie, l’ancrage mémoriel est moins puissant que l’Adaptive Learning. La première raison ? L’ancrage mémoriel traite exclusivement des données de type « résultat à un quiz », alors que l’Adaptive Learning peut en plus tenir compte du temps passé, des textes lus, des vidéos regardées, du chemin suivi… Il permettra surtout de dresser en temps réel un profil apprenant en fonction de l’état de connaissances/compétences de la personne, ses préférences d’apprentissage, son rythme, son background et son poste dans l’entreprise. La deuxième raison ? Les algorithmes utilisés pour l’Adaptive Learning sont plus poussés puisqu’ils doivent traiter des quantités importantes de données.

Pour vous, quelle sera la formation de demain ?

La formation de demain sera centrée sur l’humain et les compétences. La gestion et l’anticipation des besoins de compétences sera pilotée de façon centralisée et assistée par l’Intelligence Artificielle. Ces besoins prévisionnels seront alors traduits automatiquement en parcours de formation personnalisés pour chaque collaborateur. Les collaborateurs auront alors l’occasion de s’épanouir et de se développer professionnellement grâce à des formations adaptées à leur niveau et à leurs besoins pédagogiques, répondant à leur objectif d’employabilité et à leur métier. La pluralité des modes de formation, des pédagogies et la prise en compte de leur accessibilité est un atout pour adresser l’ensemble des collaborateurs et leurs spécificités. Enfin, la formation de demain sera un processus continu et itératif qui s’adaptera aux évolutions du marché, aux bassins d’emploi, aux développements de carrière et de compétences des apprenants pour proposer des formations qui ont du sens et qui répondent à une problématique centrale : l’employabilité et la place de l’humain dans un dispositif de formation.

Benoit Praly est diplômé de l’École Nationale Supérieur d’Informatique et Mathématiques Appliquées de Grenoble et de la Politecnico di Torino (Italie). En 2013, il cofonde Domoscio, une start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle appliquée à l’apprentissage. Grâce à son expertise en mathématiques et en Big Data, il est enseignant dans le Master EdTech de l’Université Paris Descartes. À l’origine de la technologie Domoscio, il est aujourd’hui responsable des équipes R&D avec l’objectif d’offrir des solutions pour un apprentissage toujours plus personnalisé.

*source wikipédia

Auteur : Service Communication

Vidéos

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page