Séléctionnez une région

Retour aux actualités

Cas client : 1001 Lettres et son appli mobile

L’appli 1001 Lettres donne des ailes aux décrocheurs !

<
L’appli 1001 Lettres donne des ailes aux décrocheurs !
Date : 18.12.2017

L'appli 1001 Lettres lancée en novembre dernier par Opcalia en partenariat avec le Fongecif Ile-de-France commence à faire des émules. Elle fonctionne bien auprès des jeunes décrocheurs qui n'ont pas l'impression de retourner à l'école avec le traditionnel papier/crayon! L'association "Les Ailes de la ville" en témoigne.

"Beaucoup de jeunes larguent l'école, mais c'est aussi l'école qui les largue…" Le ton est donné par Rachid Bradaï, fin connaisseur des jeunes décrocheurs du "9.3" qu'il accueille au sein des Ailes de la Ville, une association qu'il dirige depuis de nombreuses années. Celle-ci abrite un chantier d'insertion qui permet à des demandeurs d'emploi jeunes ou moins jeunes d'apprendre un métier de l’industrie aéronautique en restaurant un hydravion de la seconde guerre mondiale baptisé "Bermuda", ou un métier de l’assistance en escale dans le cadre d'un CDI d'insertion d'un an renouvelable. Leur formation est financée par Opcalia.

Le réapprentissage des savoirs de base et des règles de savoir-vivre font partie du programme. "La plupart des jeunes sont en situation d’échec scolaire. Ils ont décroché mais c'est aussi le système scolaire qui leur a tourné le dos", assène Rachid Bradaï. Les formations industrielles qu'il leur propose comportent "80 % d'apprentissage en atelier et 20 % d'enseignements complémentaires : savoirs de base avec la démarche « 1001 Lettres » d'Opcalia, beaucoup de comportemental et un peu d'anglais".

"1001 Lettres appliquée de façon systématique"

La formation est constituée d'un tronc commun qui est complétée après un diagnostic individuel avec le stagiaire, par des modules adaptés (compétences de base, savoir-être). "La démarche 1001 Lettres est systématiquement déployée", précise le directeur des Ailes de la Ville.

"Cette formation qui rompt avec les modalités scolaires classiques stimule la motivation des jeunes. Je ne leur inflige pas de cours de calcul par exemple. Mais, ils se rendent vite compte qu'ils sont obligés de réapprendre les fondamentaux lorsqu'ils doivent faire des relevés de cote, créer un plan à l’échelle sur un logiciel, vérifier les mesures,…"

L'appli 1001 Lettres adoptée !

Après avoir lui-même testé l’appli 1001 Lettres (disponible gratuitement sur Google Play et App Store), Rachid Bradaï l'a proposée à 300 de ses stagiaires. Succès total ! "Ils la trouvent facile d'utilisation, ludique, adaptée au rythme de chacun." Le directeur a décidé d'imposer son utilisation "une heure par jour sur le temps de travail" des stagiaires. Le "plus" de cette appli, c'est "la possibilité qui est laissée au jeune de prendre conscience de ses lacunes, en toute autonomie, sans le jugement d'un tiers."

La démarche 1001 Lettres est intégrée à un module spécifique "apprentissage des savoirs de base". Les apprenants sont accompagnés par une formatrice à qui ils peuvent confier les points qu'ils souhaitent approfondir : l'orthographe, le calcul mais aussi la géographie, ce qui peut être utile lorsque l'on veut travailler dans le secteur de l'aérien.

Réussir son envol avec les Ailes de la Ville

Créée par le Musée de l’air et de l’espace et l’Aéroclub de France, l'association Les Ailes de la Ville insère des personnes en difficulté d’accès à l’emploi et à la formation habitant en Seine-Saint-Denis près de l’aéroport du Bourget.  Elle a été reconnue d'intérêt général l'été dernier.
L'un de ses projets phare est la restauration d'un hydravion de la seconde guerre mondiale baptisé "Bermuda" par des demandeurs d'emploi qui apprennent un métier (chaudronnerie "avion", mécanique, sellerie, menuiserie…) en restaurant une pièce du musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.
Le programme est financé par l’État, Opcalia, la taxe d’apprentissage, les groupements professionnels (GIFAS, FNAM, GIM,..), les fondations (Safran, ADP, Vinci, Société Générale, Fonds A2I de l’UIMM, Fondation du Patrimoine).

Auteur : Service Communication

Inscrivez-vous au Fil d'info Opcalia

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page