Séléctionnez une région

Retour aux actualités

3 questions à Mathieu Zamanian

Maitrise de l'anglais : la France classée au 32ème rang mondial

<
Maitrise de l'anglais : la France classée au 32ème rang mondial
Date : 29.11.2017

go to link Ce n'est plus une surprise de dire, qu'aujourd'hui, la langue anglaise prend de plus en plus de place au quotidien, que ce soit au niveau personnel, ou dans le milieu professionnel. Ou en sommes-nous en France ? Et comment nous classons-nous parmi les autres pays du globe ? Ce sont les questions auxquelles répondent la dernière étude www livecam44 com d'EF Corporate Solutions. A l'occasion de la sortie de ses résultats, nous avons rencontré Mathieu Zamanian, Directeur Général du groupe, afin de lui poser quelques questions à ce sujet.
Retour sur cet échange.


Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est l’EF EPI ?

Chaque année, nous établissons l’ EF English Proficiency Index (l’indice de compétence en anglais), dans plus de 80 pays. here Référence internationale en matière de mesure et de suivi de la maîtrise de l'anglais, l'indice de compétence (EF EPI) évalue le niveau en anglais de la population active mondiale. Il s’agit de la 7ème édition.

Comment et quelles compétences sont évaluées ?

Cette édition de l'EF EPI go to site se base sur des données de test de plus d'un million de participants de plus de 18 ans qui ont terminé trois versions différentes du test d'anglais standard EF (EF SET) en 2016.

L'EF SET est un test d'anglais adaptatif en ligne qui détermine les aptitudes de lecture et d'écoute. Il s'agit d'un test standardisé gratuit, conçu pour classer les compétences en langue des candidats dans l'un des six niveaux établis par le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (CECR). De plus amples informations sur la recherche et le développement de l'EF SET sont disponibles ici.

Quelles sont les grandes tendances 2017 et où se trouve la France ?

Alors que l’indétrônable trio de tête est composé des Pays-Bas, de la Suède et du Danemark, comme l’année dernière, la France n’opère pas non plus de changement spectaculaire et se classe à la 32ème place entre l’Espagne (28ème) et l’Italie (33ème).

L’Europe est le continent maîtrisant le mieux l’anglais, pourtant en France, en Espagne et en Italie, l’exposition à la langue anglaise est un obstacle important. L’étude souligne que dans ces trois pays européens, des compétences en anglais encore trop faibles ne permettent pas de générer des interactions efficaces sur le lieu de travail.

Une mauvaise maîtrise de la langue anglaise peut créer un véritable manque à gagner pour la France d’un point de vue aussi bien économique, culturel que sociétal.
Prenons un exemple : en 2024 nous organiserons les JO. Comment allons-nous accueillir, informer et protéger des millions de visiteurs présents lors de ces jeux ? Le succès de ces derniers découle de la capacité de l’ensemble des acteurs de pouvoir communiquer prioritairement en Anglais.
En 2016, nous avons formé plus d’un million de personnes au Brésil pour l’accueil des JO et contribué ainsi à la réussite de cet évènement.

Pour vous comment sera la formation en langues étrangères dans le futur ?

Dans un monde en totale transformation digitale, les formations linguistiques devront s’ancrer parfaitement dans le mode de vie actuel de chacun, à savoir : Any time, Anywhere, Any Device*.
*À tout moment, partout, sur tout support

Pour garantir des résultats, l’apprentissage de la langue devra se baser avant tout sur la communication et non plus uniquement sur du vocabulaire ou de la grammaire, comme c’est souvent le cas en France. La place doit être laissée à la pratique. L’anglais doit être considéré comme une matière principale et ne plus être relégué à une seconde place. Une exposition quotidienne à cette langue doit être privilégiée.

Lors de son discours du 26 septembre 2017 à la Sorbonne, le président Macron mettait l’accent sur l’importance de parler des langues étrangères. L’apprentissage de la langue doit être démocratisé, il faut oser. Il n’y a plus d’âge ou plus de statut pour se lancer. L’anglais n’est autre qu’un outil de communication qui permet de faire tomber les barrières. 

Découvrir l'étude

Auteur : Service Communication

Inscrivez-vous au Fil d'info Opcalia

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page