Séléctionnez une région

Retour aux actualités

MUT ECO

MUT ECO : Opcalia porte une trentaine de projets financés par le FPSPP

<
MUT ECO : Opcalia porte une trentaine de projets financés par le FPSPP
tumblr hidden cams Date : 13.01.2017

follow link Les entreprises confrontées aux mutations économiques et technologiques sur les territoires ont besoin d'un accompagnement pour adapter les compétences de leurs salariés. Opcalia s'est fortement positionné sur l'appel à projets MUT ECO du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) lancé en 2014 et qui devrait se prolonger sur les mêmes bases en 2017. L'entreprise de recyclage Lumiver témoigne de l'appui d'Opcalia dans la transformation de son organisation.

source


Les mutations rapides et parfois profondes qui marquent certains secteurs professionnels peuvent fragiliser les entreprises et les salariés. Elles enter site accélèrent le besoin de renouvellement des compétences mais elles offrent aussi de nouvelles perspectives de développement qui peuvent dépasser les murs de l'entreprise et concerner l'économie et l'emploi de tout un territoire. Depuis 2014, webcam teen nude le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) finance, via un appel à projets, des projets territoriaux portés par les Opca et les Opacif pour accompagner les actifs et les entreprises confrontés aux mutations économiques et technologiques. http://www.plancton-du-monde.org/?CAMS=chatrulet-us Les partenaires sociaux ont choisi de privilégier les projets innovants, traitant notamment de transition énergétique et numérique.

Appel à projets MUT ECO

"Ce sont les Opca et les Opcacif qui répondent à l'appel à projets du FPSPP, les entreprises ne peuvent pas y répondre directement", précise Alexandre Merlaud, chef de projets Ingénierie financière au sein de la direction Services et Développement d'Opcalia. L'appel lancé depuis 2014 par le FPSPP est porté, sur la période 2014-2015, par une vingtaine d'Opca et Fongecif dans le cadre de 62 projets. "L'entrée des projets se fait au fil de l'eau, au fur et à mesure de leur approbation par le FPSPP", here précise ce dernier dans son rapport au Parlement (octobre 2016). http://www.plancton-du-monde.org/?CAMS=jane-besttits Opcalia s'est particulièrement distingué puisque le Fonds a retenu http://schaper-verlag.de/?CAMS=webcam-porn-games une trentaine de projets qu'il lui avait soumis.
secrettbela En 2016, Opcalia s'est ainsi engagé auprès de 7 900 entreprises pour la formation de 22 300 stagiaires.

Mutations profondes sur les territoires

"Nombre de ces projets répondent aux besoins de branches confrontées à des mutations économiques et technologiques profondes (recyclage, filière bois, textile-mode-cuir, industries avicoles…) qui affectent fortement l'organisation et le développement des compétences", détaille Alexandre Merlaud, qui ajoute: "Nous portons également des projets transversaux sur la transition énergétique et les compétences numériques."

Pour Frédéric Dutriez, gérant de la société Lumiver (collecte de tubes fluorescents, néons et lampes en fin de vie) située dans les Hauts-de-France, et administrateur de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec), l'appui d'Opcalia via le FPSPP a "parfaitement répondu aux besoins de la branche de faire monter en compétences les opérateurs".
Dans le secteur du tri, du démantèlement et du recyclage, il n'existe en effet ni formation initiale ni diplôme. "Nous avons donc jugé opportun de former les opérateurs pour faire reconnaître leur travail par un CQP Opérateur de Tri", poursuit le dirigeant. De septembre 2015 à juin 2016, cinq opérateurs ont été formés par le centre régional Adefa. Ces formations certifiantes constituent, d'après le gérant de Lumiver, "une preuve supplémentaire d'expertise et de compétences" vis-à-vis de ses clients.

Accompagnement de la digitalisation de l'entreprise

L'appui de Lumiver par Opcalia via l'appel à projets MUT ECO a également permis d'accompagner l'entreprise dans sa transformation digitale. "Nous sommes engagés dans une démarche 'zéro papier' qui nous conduit à dématérialiser tous les documents administratifs, à changer de logiciel informatique et à former les chauffeurs à l'utilisation de tablettes dans leurs relations avec les clients", précise Frédéric Dutriez. Pour le gérant de Lumiver, le projet MUT ECO a permis de "répondre à la fois à une politique de branche et à un projet d'entreprise". "Nous renouvellerons l'expérience si l'occasion se présente!" ajoute-t-il. Gageons que cela devrait être le cas puisque les financements MUT ECO du FPSPP pourraient se poursuivre.

Auteur : Service Communication Opcalia

Inscrivez-vous au Fil d'info Opcalia

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page