Séléctionnez une région

Retour aux actualités

Digitalisation de la formation

Opcalia et la FFP lauréats du Programme d'investissements d'avenir (PIA)

<
Opcalia et la FFP lauréats du Programme d'investissements d'avenir (PIA)
Date : 26.06.2017

Opcalia et la Fédération de la formation professionnelle (FFP) portent un projet commun soutenu par un Programme d'investissements d'avenir (PIA) piloté par le Commissariat général à l'investissement (CGI). L'objectif est d'accélérer la digitalisation de la formation professionnelle. Initié en Bretagne, ce projet a vocation à être déployé sur l'ensemble du territoire national.

 

 


Le projet "La formation digitale au service de l'employabilité et de la compétitivité" porté par Opcalia et la FFP a été retenu dans le cadre du Programme PIA piloté par le Commissariat général à l'investissement (CGI) dont l'opérateur est la Caisse des Dépôts. "Cela fait près de deux ans que ce projet mûrit", explique Isabelle Dole, chef de projet Opcalia Bretagne qui travaille à sa mise en œuvre.

Depuis quelques années, plusieurs travaux ont en effet mis en évidence le rôle central de la formation professionnelle pour accompagner la transformation digitale des entreprises et la nécessité pour les organismes de formation de prendre la vague du numérique*.

Accélérer la digitalisation sur cinq ans

L'ambition d'Opcalia et de la FFP est d'accélérer la transformation digitale des entreprises, en particulier les TPE/PME, des organismes de formation et des centres de formation d'apprentis (CFA).

Plusieurs actions complémentaires vont être déployées sur cinq ans:

  • le diagnostic et l'accompagnement des entreprises à digitaliser leurs formations
  • l'accompagnement à la digitalisation des entreprises du secteur de la formation professionnelle
  • la valorisation des compétences digitales des formateurs par la création d'un certificat
  • la digitalisation de parcours de formation en alternance et l'accompagnement des CFA à la digitalisation.

Une émergence du projet en Bretagne

Si Opcalia Bretagne a été la cheville ouvrière de ce projet aux côtés de la FFP, ce n'est pas un hasard. "La Bretagne est la deuxième région de la filière du numérique", explique Isabelle Dole, et tout ce qui va être expérimenté en Bretagne a vocation à être déployé à terme sur l'ensemble du territoire." Le consortium d'acteurs sur lequel Opcalia et la FFP s'appuient comporte d'ailleurs une entreprise bretonne: Retis (voir l'encadré à la fin de cet article).

Les autres membres sont des organismes de formation adhérents de la FFP: Aftral (transport et logistique), Apave (bâtiment et maîtrise des risques), Linguaphone (linguistique), Man’Agir (conseil en formation et ingénierie pédagogique) et IBEP (centres de formation en alternance).
Le suivi de ce projet est assuré par trois comités: un comité de pilotage (Caisse des Dépôts, Opcalia, FFP), un comité consultatif comportant les membres du consortium, et un comité technique par action mise en œuvre.

Il y a urgence!

Pour Yves Hinnekint, directeur général d'Opcalia, ce projet entre pleinement dans les missions d'un OPCA. "Notre rôle est d'accompagner les entreprises dans leur changement", dit-il, ajoutant: "Il faut rapidement renouveler les pratiques dans la formation professionnelle et l’alternance pour qu’elles soient le moteur de ce changement dans la société".

De son côté, le président de la FFP, Jean Wemaëre salue un projet "d'une ampleur sans précédent" qui devrait permettre d'accélérer la transformation digitale du secteur de la formation professionnelle. Il l'assure: "L'enjeu est majeur, tant en termes de compétitivité que d'employabilité."

Cap sur le numérique chez Retis
Retis, une PME bretonne de 140 salariés membre du consortium qui porte le projet PIA aux côtés d'Opcalia et de la FFP, exerce une activité de conseil en outils collaboratifs et réseaux et services informatiques (25,2 M€ de chiffre d'affaires). "La digitalisation est inscrite dans son projet d'entreprise 2017-2020", précise Isabelle Dole. Dans le contexte de fortes évolutions technologiques qui engage des évolutions de marché, "Retis souhaite accompagner ses salariés dans l'acquisition rapide de nouvelles compétences". L'entreprise mène actuellement une réflexion sur de nouveaux outils et méthodes visant à optimiser le transfert de savoirs et savoir-faire entre les collaborateurs.

En savoir + sur la transformation numérique ?

Auteur : Service Communication
Haut de la page