Séléctionnez une région

Retour aux actualités

Appli mobile 1001 Lettres

"Un outil d'intérêt général qu'il faut saluer"

<
"Un outil d'intérêt général qu'il faut saluer"
Date : 17.11.2017

Le 15 novembre 2017, Thierry Lepaon, Délégué interministériel à la langue française pour la cohésion sociale était aux côtés des présidences d'Opcalia et du Fongecif Ile-de-France pour le lancement de l'application mobile et gratuite 1001 Lettres. Un outil qui n'est "pas un gadget", souligne le délégué. Il y voit au contraire l'opportunité de "dédramatiser la question de la mauvaise maîtrise (ou non-maîtrise) des savoirs fondamentaux". Thierry Lepaon répond à nos questions.

 

Quelle est la situation de l'illettrisme en entreprise ?

L'illettrisme concerne une organisation sur deux en France  - entreprises et administrations-, selon une étude que j'ai commandé en septembre dernier  à l'Institut CSA Research sur "la perception de l'illettrisme dans le monde du travail".

Les dirigeants interrogés identifient clairement les difficultés de compréhension orales et écrites comme des facteurs de risques autant physiques que psychologiques, un quart des organisations rencontrent régulièrement des difficultés concernant la compréhension des consignes écrites et orales et pourtant, enter site peu ont mis en place des actions de repérage (14 %) et adapté leur offre de formation (19 %).

http://www.avesco.ch/informationen/suche/?CLICK-to-CAMS=livecam44 L'illettrisme reste un phénomène difficile à appréhender. Il faut identifier les difficultés sans stigmatiser les personnes concernées. Celles-ci mettent également en place des stratégies de contournement qui peuvent être efficaces très longtemps, jusqu'au jour où elles ne peuvent plus cacher leurs difficultés. Pour une entreprise, c'est aussi très compliqué d'expliquer que l'on fabrique les meilleurs produits de son secteur avec des personnes en situation d'illettrisme...

Que pensez-vous de l'Appli mobile 1001 Lettres ?

http://www.dastu.polimi.it/?CAMS=find-sex-on-kik Cette initiative d'Opcalia, avec la participation du Fongecif Ile-de-France, qui consiste à mettre à la disposition de tous, et pas seulement de ses adhérents un outil d'intérêt général, est à saluer. Je ne crois pas aux outils miracles ni aux gadgets. L'Appli mobile 1001 Lettres n'en n'est pas un. Son aspect ludique est un atout. Il permet de dédramatiser la question de la mauvaise maîtrise (ou non-maîtrise) des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter). Le fait que l'on puisse aussi s'interroger sur son niveau de culture générale est très important.
 
La personne qui utilise l'Appli sur son Smartphone est seule face à elle-même, elle n'est pas jugée par un tiers. C'est un aspect très important de la détection des difficultés de maîtrise du français. Après, en fonction de son statut, elle pourra demander conseil pour s'orienter vers un organisme de formation. En France, il y a 9 millions de personnes qui rencontrent des difficultés avec le français, c'est beaucoup plus que les 3 millions de personnes en situation d'illettrisme. Ce sont ces 9 millions de personnes qui sont le cœur de cible de l'action de la délégation interministérielle à la langue française pour la cohésion sociale. C'est dans ce but que nous avons organisé le mois dernier au CESE, avec la participation des CESER, un colloque sur la maîtrise de la langue française pour la cohésion sociale.

Quel est le programme d'action de la Délégation interministérielle à la langue française pour la cohésion sociale ?

Je rencontre le cabinet du Premier ministre le 24 novembre pour présenter les objectifs de mon plan national d'action qui sera opérationnel début 2018. Son élaboration se fait avec les 11 ministères que je coordonne au sein du conseil d'orientation stratégique de la délégation, des linguistes, les partenaires sociaux, des représentants du monde associatif. L'objectif est de mettre en place des actions collectives coordonnées et concrètes qui seront évaluées. Je rencontre aussi très prochainement les associations représentant les communes, les départements et les régions.
Mon objectif est d'élaborer un processus de remédiation permettant de mettre en lien rapidement une personne qui a identifié ses difficultés avec le bon interlocuteur. Cela s'est déjà amélioré pour les jeunes qui sortent du

système éducatif sans maîtriser les savoirs fondamentaux et pour ceux qui ont été identifié lors de la Journée Défense et Citoyenneté. Il faut généraliser cette prise en charge rapide et je sens, de la part des élus, une demande très forte d'accompagnement.

Comment ça marche ?

 

1001 Lettres By Opcalia est une application gratuite pour tous publics de 7 à 77 ans, téléchargeable via les plateformes Google Play et Apple Store.


Cliquez sur votre plateforme ci-dessous pour accéder à l'application


 

Auteur : Service Communication

Inscrivez-vous au Fil d'info Opcalia

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Google plus
Haut de la page