En région

Publié le : 10.02.2015 Modifié le : 06.03.2018

Plus encore qu’au niveau national, le besoin d’information et d’accompagnement sur la mise en œuvre de la loi du 5 mars 2014 est primordial, tant les entreprises mahoraises sont nombreuses à se sentir très peu concernées. Seulement 15 % des 68 chefs d’entreprise interrogés à l’automne 2014, dans le cadre de l’enquête de conjoncture 2014-2015* réalisée par Opcalia, déclaraient connaitre la réforme. Et 84 % ignoraient tout du Compte personnel de formation (CPF).

Bonne image de la formation

La formation jouit cependant d’une bonne image à Mayotte : 75 % estiment qu’elle représente un levier positif aussi bien pour la performance de l’entreprise que pour le développement des compétences des salariés. 59 % déclarent avoir formé leurs salariés en 2014, autant qu’en 2013. Pour autant, les prévisions sont en baisse : 68 % des entreprises comptent engager des budgets formation cette année, contre 77 % en 2014, et 68 % prévoient de recourir à des organismes de formation, contre 86 % l’an dernier.

Contexte économique tendu

Cette prudence est corrélée au contexte économique tendu. Malgré un retour de la confiance (82 % des entreprises se montrent confiantes en l’avenir), les prévisions de recrutement sont en baisse : 44 % ont recruté en 2014 (-3 points par rapport à 2013) et 42 % l’anticipent pour 2015, soit une baisse de 11 points par rapport aux prévisions sur un an effectuée en 2013.
A la différence du niveau national, la question de la cession/transmission d’entreprise n’est pas un sujet majeur pour les entreprises mahoraises : 8 % des chefs d’entreprise se sentent en effet concernés et un petit tiers d’entre eux (32 %) éprouve un besoin d’accompagnement, en particulier sur la recherche de candidats.

*Initiée en 2009 et conduite annuellement au cours du dernier trimestre de l’année, la sixième édition de l’enquête de Conjoncture Opcalia 2014-2015 a été réalisée par Internet et par téléphone par le Cabinet Majors Consultants, entre le 10 octobre et le 5 décembre 2014 auprès de 50 000 entreprises adhérentes ou non du réseau Opcalia. Les résultats reflètent les réponses recueillies auprès de 4125 responsables (chefs d’entreprises, responsables RH, responsables formation…), dont 68 entreprises de Mayotte.

A lire aussi : Perspectives 2015 : le besoin d’accompagnement progresse plus que tout

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu