Image L'essentiel des Master Classes de l'Alternance à la Réunion

En région

Publié le : 16.04.2017 Modifié le : 16.04.2018

Opcalia a organisé les Master Classes de l’alternance à La Réunion le 3 octobre 2017, un événement qui a réuni près de 200 participants ! L’occasion d’entendre de multiples témoignages, de souligner les problématiques locales, d’identifier les innovations et bonnes pratiques, et de proposer de nouvelles pistes d’amélioration.

LES SPÉCIFICITÉS ÉCONOMIQUES ET SOCIALES DE LA RÉUNION

  • Démographie :
    • Près de 850 000 habitants à fin 2015 ;
    • les moins de 20 ans représentent 32 % de la population (25 % en moyenne en métropole)
  • Economie :
    • principaux secteurs : tourisme, hôtellerie et transports, BTP, banques, agroalimentaire
    • croissance économique forte : + 3,1 % en 2016
  • Situation sociale :
    • taux de chômage : 22,4 % en 2016 (44 % chez les 15-24 ans)
    • 42 % des Réunionnais sous le seuil de pauvreté (935 € par mois et par unité de consommation)
  • Superficie : 2512 km2, 72 km du nord au sud, 55 km d’est en ouest

L’alternance à La Réunion, les chiffres-clés

  • 4 776 contrats d’apprentissage (fin 2015) et 2 700 contrats de professionnalisation
  • 14 CFA, près de 800 organismes de formation

De bons taux d’intégration dans l’emploi :

  • 65 % des apprentis sont en emploi 7 mois après la fin de leur contrat
  • 66% des bénéficiaires des contrats de professionnalisation sont en emploi immédiatement après la fin de leur contrat (la moitié dans l’entreprise d’accueil)

Mieux faire connaître et valoriser l’alternance à la Réunion

Frein

L’alternance à la Réunion n’est pas encore suffisamment connue. Elle fait l’objet d’idées reçues encore tenaces parmi les chefs d’entreprises, les jeunes, ou encore les familles.

Innovations et bonnes pratiques

Multiplier les passerelles avec l’Éducation nationale

Frein

Les liens école-entreprise très hétérogènes et parfois empreints de défiance réciproque : la voie de l’alternance est souvent méconnue et considérée comme par défaut à la Réunion.

Innovations et bonnes pratiques

  • la création de 30 mini-entreprises dans les collèges depuis la rentrée 2017, sous l’impulsion d’Entreprendre pour apprendre, pour développer la culture d’entreprise
  • la mobilisation de centaines de chefs d’entreprise pour la semaine école-entreprise (en novembre chaque année). Le président du Medef Réunion, Didier Fauchard, préconise de « développer un réseau de parrainage entre des chefs d’entreprises et des jeunes dans les établissements scolaires ».
  • piste : « nouer des partenariats avec les collèges et les conseillers d’orientation », suggère Nadia Yahiaoui, présidente de la FFP Réunion, pour améliorer l’information et l’orientation

Mieux identifier les besoins des entreprises et communiquer sur les filières

Frein

L’absence de nombreuses branches professionnelles à la Réunion complique la remontée des besoins, la méconnaissance de certaines filières et la complexité administrative des contrats

Innovations et bonnes pratiques

  • de nombreux événements : opération de découverte des métiers de l’hôtellerie de luxe au Palm, en partenariat avec plusieurs établissements, avec visite des coulisses et témoignages de salariés ; Cité des métiers, coulisses du BTP, Nuits de l’orientation, Rencontres professionnelles de l’École de la 2e chance de la Réunion (E2CR), etc.
  • une centaine de conseillers Pôle Emploi sont désormais dédiés aux relations avec les entreprises réunionnaises. « L’organisme envisage de les spécialiser par filière », précise la directrice adjointe, Angélique Goodall. Un club de DRH a été initié par Pôle Emploi et la Dieccte.
  • « Il faut se situer dans une logique de guichet unique pour orienter les entreprises sur les contrats les plus adaptés et faciliter leurs démarches », affirme Jean-Pierre Hulot, président d’Octalia

Renforcer la coordination territoriale sur l’île

Frein

Il existe de multiples acteurs, qui ne se parlent pas suffisamment, et qui mènent parfois des actions redondantes, ou seulement sur leur périmètre, sans effet démultiplicateur.

Innovations et bonnes pratiques

  • renforcer la concertation sur le territoire avec une approche méthodique, suggère la députée de la Réunion et ancienne ministre Ericka Bareigts
  • mettre en place 4 comités techniques de zone apprentissage (un par bassin d’emploi) pour partager l’information et coordonner les actions. « Ils pourraient être élargis à l’ensemble des acteurs et financeurs et concerner également les contrats de professionnalisation », selon Stéphane Chan Fung Ting, animateur d’un des comités, coordonnateur emploi de la Mission locale Sud-Réunion.

Préparer au mieux les alternants avant le contrat

Freins

Les difficultés de transport des alternants, la maturité insuffisante du projet professionnel, ainsi que les lacunes dans les savoirs fondamentaux et les compétences de savoir-être posent des freins à la préparation des alternants avant le contrat en alternance.

Innovations et bonnes pratiques

  • transport et déplacements :
  • maturation du projet professionnel : périodes de mises en situation en milieu professionnel de l’E2CR (partenariats avec Total, Vinci construction, de nombreuses TPE… avec un parcours de 7 stages)
  • savoirs fondamentaux :
    • parcours CléA : « la Réunion est le 1er département français pour la délivrance des certificats », relève Max Lebon, président du Coparef Réunion 
    • application 1001 lettres by Opcalia, en complément d’un parcours de consolidation
  • compétences de savoir-être et motivation :
    • période de pré-apprentissage dans l’armée (au sein du RSMA), 
    • tests de positionnement (niveaux, orientation, projets) via des acteurs de l’emploi ou des organismes de formation, modules préparatoires à l’apprentissage (11 semaines au CFA CMA, avec des parcours différenciés et des retombées très positives, souligne Céline Audit, chargée de mission)
    • modules préparatoires à l’apprentissage

Mieux prendre en compte les contraintes des entreprises de l’île

Freins

Les contenus pédagogiques et la planification ne sont pas toujours adaptés aux entreprises. Et le calendrier de l’apprentissage est rigide.

Innovations et bonnes pratiques

  • association étroite des entreprises du secteur bancassurance à l’université de la Réunion, dans le cadre de contrats de professionnalisation :
    • choix des candidats,
    • partages d’expérience et simulations d’entretiens,
    • adaptation de la maquette pédagogique.
    • La vice-présidente de l’université, Marceline Ducrocq-Grondin, « préconise de créer des commissions entreprises-université par filière. »
  • calendrier sur-mesure établi entre le CFA ECR et Air Austral pour former les hôtesses et stewards en apprentissage, à partir de 2017 et concertation avec la compagnie sur le contenu pédagogique

Améliorer l’intégration dans l’entreprise

Freins

L’intégration est insuffisante. Il y a un manque de visibilité des jeunes, et une mauvaise compréhension du cadre (droits et devoirs).

Innovations et bonnes pratiques

  • « la TPE Altec-Prod noue un contrat moral avec les alternants, » explique son dirigeant, Jean-Michel Canto : descriptif des missions et des règles à respecter, évolutions attendues durant le contrat, perspectives d’embauche, de progression de carrière et de salaires à l’issue du contrat
  • le programme Starting de la Banque française commerciale Océan Indien (400 salariés, 25 alternants), détaillé par Sophie Mazuy, responsable de la formation : accueil par les dirigeants, échanges avec les RH sur les comportements attendus et avec le tuteur, évaluations multiples.

Améliorer le suivi des alternants pendant le contrat

Freins

Les relations ne sont pas assez fréquentes entre les entreprises et les structures de formation. Il en émerde des malentendus, un manque de communication, un accompagnement insuffisant des jeunes et/ou de l’entreprise pour faire face aux difficultés éventuelles.

Innovations et bonnes pratiques

  • l’accompagnement personnalisé de l’Ifag : Virginie, Romuald, Clémence et Reyhanna, qui préparent un master en management des entreprises ou de centre de profit, en alternance, ont évoqué leur parcours et le suivi dont ils bénéficient à l’Ifag sur les aspects pédagogiques et administratifs, avec également un livret de suivi et une enquête de satisfaction menée par leur établissement auprès de leur entreprise. Le taux de réussite au diplôme atteint 90 %.
  • un debriefing avec l’apprenant au CFA ECR après chaque période en entreprise : « un échange systématique et structurant », assure la directrice du CFA, Alexandra Bonin
  • « le dispositif « prékap’R » permet d’accompagner étroitement des alternants handicapés en milieu ordinaire et dans les CFA pour assurer la réussite du parcours », indique Jonathan Emsellem, adjoint à la Dieccte.
  • prise en charge complète des différentes problématiques rencontrées par les jeunes au RSMA
  • médiateurs de l’apprentissage : « un dispositif efficace en 2014 » témoigne Marie-Claude Demunari, directrice du pôle formation de la CCI, dont « le conseil régional envisage la réactivation en 2018 », indique Louis-Bertrand Grondin, vice-président et conseiller en charge de la formation professionnelle et de l’apprentissage

Professionnaliser les tuteurs en entreprise

Frein

Les tuteurs et les maîtres d’apprentissage ne sont pas toujours formés ni toujours impliqués.

Innovations et bonnes pratiques

  • la valorisation des tuteurs et des ambassadeurs (recueil de témoignages, remise de diplômes) :
    • un concours CMA du meilleur maître d’apprentissage;
    • « une journée des tuteurs et des ambassadeurs en septembre à l’E2CR », évoquée par le directeur, Nicolas Deloffre
  • une prime tutorale versée par la BFC Océan Indien
  • la visite du CFA et la sensibilisation des maîtres d’apprentissage sur une demi-journée à une journée au CFA ECR

Le directeur d’Opcalia Réunion, François Haquin, et le directeur général d’Opcalia, Yves Hinnekint, ont mis en évidence quelques bonnes pratiques et innovations en conclusion, appelant à les prolonger et à imaginer de nouvelles expérimentations avec les différents acteurs.

Vous souhaitez en savoir + ?

Contactez nous :
Opcalia Réunion
Centre d’Affaires de la Mare 5 rue André Lardy, Bâtiment la Turbine
97438 Sainte-Marie
02 62 90 23 45

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu ! Veuillez taper au moins 2 caractères pour votre recherche.