Image « L’offre va devoir s’adapter à une exigence accrue d’individualisation »

Interview

Publié le : 12.11.2019 Modifié le : 11.12.2019

La digitalisation impacte fortement le métier de formateur. Où en sont-ils ? « C’est encore compliqué pour eux », répond Sylvain Vacaresse, directeur de LearningSalad, professeur l’Université de Rennes I (responsable du Master en e-formation). Les organismes de formation sont encore nombreux à penser que « digitalisation » signifie « production de contenus » alors que le « plus » du formateur « c’est sa capacité à faire du sur-mesure ».

Comment les formateurs vivent-ils la transformation digitale de leur métier ?

C’est encore compliqué pour eux. Pour les organismes de formation plus exactement qui organisent encore trop leur activité autour du formateur alors que le digital est centré sur l’apprenant. Cela requiert une souplesse d’organisation (entrées/sorties permanentes des stagiaires, formateurs salariés de l’organisme, vacataires…) pour laquelle les centres de formation et les universités ne sont pas encore tout à fait prêts.

Les organismes de formation sont encore nombreux à penser que « digitalisation » signifie « production de contenus ». Mais la formation, c’est un métier de services rendus à l’apprenant et pas de l’édition, sauf si l’on a un contenu vraiment exclusif. Le « plus » du formateur c’est sa capacité à contextualiser des outils, à les adapter aux besoins de ses clients, à faire du sur-mesure.

Les formateurs produisent aussi des contenus pédagogiques. Le numérique n’exige-t-il pas d’eux de nouvelles compétences pour les bâtir ?

Il est important que l’ingénierie des dispositifs soit assurée par des formateurs, et cela peut aller jusqu’à la conception de vidéos, de Mooc, de jeux. Cela nécessite donc des compétences nouvelles à développer ou tout au moins à renforcer. Mais c’est dans l’animation, l’accompagnement des apprenants que le métier de formateur est surtout impacté par le digital. Le formateur accompagne des stagiaires sans être auprès d’eux. Il doit animer des classes virtuelles, apprendre à détecter des signaux faibles sans retour visuel, diriger des groupes hétérogènes. Dans le distanciel, il n’y a plus d’unité de lieu ni de temps.

Certains formateurs ont du mal à s’y faire. Pour eux, c’est dans une salle ou un amphi au contact direct des apprenants que doit se dérouler la formation. Ils doivent pourtant être conscients que la transformation digitale de la société et de notre profession est irréversible, et que c’est une opportunité pour enrichir notre métier. D’autant plus que nous devons être le seul marché dont la croissance est infinie. Plus les machines seront puissantes, plus les individus auront besoin d’être formés. Nous allons avoir besoin de professionnels du développement de compétences en nombre croissant. L’achat de leur formation par les individus eux-mêmes via la future appli CPF va aussi créer des besoins. L’offre va devoir s’adapter à une exigence accrue d’individualisation

« Tous formateurs » sera bientôt le crédo de l’entreprise, selon vous. C’est-à-dire ?

On le constate déjà dans de nombreuses entreprises où des salariés volontaires sont formateurs occasionnels. Les managers de proximité sont parfois impliqués dans la formation de leurs collaborateurs. Ce sera encore plus le cas avec l’essor de l’Afest.

Le blended learning, le mélange de formations en présentiel et à distance semble être le modèle plébiscité par les apprenants. Qu’en pensez-vous ?

On veut absolument mettre du digital dans le présentiel. Pourquoi pas ? Ce qui est essentiel c’est de travailler sur la continuité « présentiel/distanciel ». L’articulation entre les modalités doit avoir du sens. Il ne faut pas se laisser abuser par les outils et vouloir à tout prix injecter une dose de digital dans toute formation. Celle-ci doit avant tout être scénarisée et toutes les séquences doivent être justifiées.

Pour en Savoir + sur la digitalisation de la formation

Quels sont les sujets qui vous intéressent ?

Choisissez le (ou les) thème(s) et recevez des contenus triés sur le volet !

En envoyant ce formulaire, vous permettez à Opcalia d’utiliser ces informations pour vous adresser des communications ciblées et adaptées. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Merci !

Rousse Detouree

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu ! Veuillez taper au moins 2 caractères pour votre recherche.