Les départements d’outre-mer sont marqués par une situation de fragilité et de tensions sociales : le taux de chômage est 2,5 fois plus élevé dans les DOM qu’en métropole. Cette situation pénalise particulièrement les jeunes face à des opportunités d’embauches restreintes. Chaque année, près de 120 000 jeunes quittent le système scolaire sans avoir obtenu de diplôme et 60 000 se retrouvent sans aucune qualification. D’autre part, l’insularité contribue à isoler les DOM des autres régions françaises ce qui a des conséquences notamment sur l’offre de formation, le public potentiel étant trop faible pour permettre l’élaboration de certaines formations spécialisées au niveau local.
Au terme de 3 ans de vie active, seuls 37 % de ceux qui avaient quitté le système éducatif au niveau du collège et 58 % des jeunes sans diplôme ont un emploi, contre 77% pour l’ensemble des jeunes ultramarins.
Les jeunes en situation d’échec scolaire ne sont pas nécessairement intéressés par une formation mais par la professionnalisation en entreprise.
La mobilité vers la métropole est une nécessité qui doit faire face à des obstacles financiers et humains pour professionnaliser les jeunes ultramarins et élargir le champ de leur recherche d’emploi.

Dans ce contexte, le Ministère de l’Outre-mer, LADOM (L’Agence pour la Mobilité en Outre-mer), le SMA (Service Militaire Adapté) et Opcalia ont convenu d’une action ciblée dont l’objectif prioritaire est l’insertion durable des jeunes ultramarins dans l’emploi en métropole via le contrat de professionnalisation, solution idéale pour adapter ces derniers aux besoins de l’entreprise. Cet objectif s’inscrit pleinement dans les orientations de la politique de cohésion en France et plus particulièrement dans la logique des programmes opérationnels du FSE des quatre départements d’outre-mer.

Dans le prolongement d’InterDOM et des conventions signées avec le Ministère de l’Outre-mer le 16 juin 2010, la concertation entre ces acteurs de la formation et de l’insertion professionnelle a permis de réaliser un diagnostic partagé qui a mis en évidence les axes de progrès à investir et permis de concevoir le projet « PRODOM » visant la sécurisation des parcours professionnels des jeunes ultramarins – un public fragilisé – et l’augmentation du nombre de contrats de professionnalisation en Métropole.

Afin d’insérer ces jeunes dans l’emploi, Opcalia et LADOM proposent de faire passer a minima 500 contrats de professionnalisation entre des entreprises métropolitaines et des jeunes ultramarins.
Les jeunes ultramarins sélectionnés par LADOM effectueront, en métropole, leur contrat de professionnalisation dans une entreprise qui aura été identifiée par l’intermédiaire du réseau national d’Opcalia et de ses partenaires.

voir le document

La professionnalisation dans les DOM

Dans le cadre de l’Atelier Interdom de la professionnalisation du 9 décembre 2009, Opcalia est allé à la rencontre d’entreprises, d’organismes de formation et de ses collaborateurs en Guadeloupe afin d’obtenir une image réelle de ce qui se passe concrètement sur le terrain.

Des professionnels de la Martinique, La Réunion ou Guadeloupe témoigne sur la formation professionnelle (accès à la formation, recrutement des jeunes et des femmes, formation des cadres…) et répondent à aux questions d’Opcalia :

  • Béatrice Jacquet Crétides (Responsable RH — Moral Caraïbes Assurances),
  • Didier Le Tirant (Directeur général — Optique de Bourbon),
  • Karine Fontaine (Responsable formation — CAF),
  • François Payen (Gérant — EVRL),
  • Carole Chatenay-Rivauday (Chef comptable — Pharmacie Cypria),
  • Lydie Bon (Chargée de mission OPCALIA Guadeloupe).

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu ! Veuillez taper au moins 2 caractères pour votre recherche.