Image Opcalia s'engage dans le service militaire adapté (SMV)

En région

Publié le : 09.10.2018 Modifié le : 11.10.2018

Créé en 2015, le SMV permet à des jeunes peu ou pas qualifiés de prendre un nouveau départ dans la vie et de se préparer à un métier dans un secteur en tension. Opcalia en région Grand-Est s'est engagé en 2017 dans ce dispositif. Il est financé à 100 %, avec le soutien du FPSPP, et permet de se former aux métiers de la prévention-sécurité notamment.

Levée des couleurs à 5 heures, extinction des feux à 22h30… Pas de doute, on est à l’armée. Mais pas tout à fait.

Le Service militaire adapté (SMV) propose à des jeunes de nationalité française, garçons et filles âgés 18 à 25 ans, sortis du système scolaire peu ou pas diplômés, de réaliser une formation citoyenne pour renouer avec la vie en collectivité et un parcours d’insertion vers l’emploi. Mis en place par les Armées à la demande de la Présidence de la République après les attentats de 2015, le SMV s’inspire du Service Militaire Adapté (SMA) en Outre-mer.

Secteurs en tension et métiers qui recrutent

Dans les 6 centres du SMV, le volontaire suit une formation militaire et professionnelle correspondant au métier préparé (ouvrier du bâtiment, agent de prévention et de sécurité, métiers de l’hôtellerie-restauration, boucher-charcutier, serveur,…).

Il bénéficie d’une remise à niveau scolaire, prépare le permis de conduire B et un diplôme de secourisme. Sous contrat militaire de 6 à 12 mois, le jeune est hébergé, nourri et reçoit une solde mensuelle (300 euros par mois).

Opcalia volontaire

Le SMV a démarré dans le Grand-Est dès 2015. Opcalia s’est porté volontaire en 2017, comme d’autres acteurs de la formation professionnelle et de l’insertion : les missions locales pour le sourcing des jeunes, 7 autres Opca, le Fongecif, des collectivités territoriales, l’Afpa,…).

Nous avons été contactés en 2016 par le Coparef pour présenter à des jeunes du centre de Châlons-en-Champagne les métiers de la prévention-sécurité et nous avons financé la première formation en 2017.
Sophie Godmé, chef de projets, Opcalia Grand-Est.

Formation militaire et formation professionnelle

Les jeunes sont d’abord coupés de leur environnement pendant un mois, puis ils suivent une période de formation militaire (formation militaire initiale, remise à niveau scolaire, formation de sauveteur- secouriste du travail, permis B, missions citoyennes,…).

La formation professionnelle débute ensuite dans un organisme choisi par Opcalia : POEC d’agent de prévention sécurité de 350 heures composée de la formation au CQP Agent de prévention-sécurité, du SSIAP 1 (agent de service de sécurité incendie) et de formations aux techniques de recherche d’emploi.

CQP Agent de prévention-sécurité

En 2017, les 15 jeunes formés au centre de Châlons-en-Champagne (formations financées à 100 % via le FPSPP) ont obtenu le CQP Agent de prévention-sécurité et 14, le SSIAP 1.

« En 2018, nous finançons 70 places, à Châlons-en-Champagne et au centre de Montigny-Lès-Metz. À ce jour, 34 jeunes ont été formés ou sont en cours de formation en Grand-Est et deux autres sessions sont programmées à Montigny-Lès-Metz (financement à 75 % via le FPSPP + 25 % par Opcalia) », précise Sophie Godmé.

Cette année, Opcalia finance 181 places pour le SMV dont 141 pour les formations à la prévention-sécurité et, uniquement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, des formations d’ouvrier forestier, de développeur web, de maroquinier et d’agent aéroportuaire. Au total, le financement du SMV par Opcalia, en 2018, s’élève à près de 520 000 €.

Le SMV en chiffres :

6 centres sur le territoire métropolitain

1 065 jeunes formés, 21 % de femmes

72 % des volontaires trouvent un emploi à la sortie

Source : ministère des Armées, www.le-smv.fr

Vous souhaitez en savoir + ?

Contactez Sophie Godmé, chef de projets Opcalia en Grand-Est : sophie.godme@opcalia.com

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu ! Veuillez taper au moins 2 caractères pour votre recherche.