En région

Publié le : 14.12.2016 Modifié le : 26.02.2018

Quinze branches professionnelles adhérentes d'Opcalia ont été habilitées par le Copanef pour délivrer le certificat CléA. Le premier jury certificateur CPNAA Opcalia s'est réuni le 29 novembre 2016 pour décerner à huit salariés les premiers certificats CléA sur simple évaluation de leurs compétences, sans formation complémentaire.

Le premier jury certificateur de la Commission paritaire nationale d’application de l’accord constitutif d’Opcalia (CPNAA) a délivré, le 29 novembre dernier, les premiers certificats CléA à huit salariés de deux entreprises: la résidence étudiante grenobloise Houille Blanche (cinq lauréats) et le GIE GAM Restaurant situé à Nanterre (trois lauréats).

Six hommes et deux femmes ont ainsi obtenu CléA sans formation, uniquement au terme d’une évaluation préalable qui a permis de vérifier qu’ils maîtrisaient au moins 75% des 28 sous-domaines des sept compétences CléA qui ont été définies par le Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation (Copanef), à savoir :

  1. Communiquer en français
  2. Utiliser les règles de base du calcul et du raisonnement mathématique
  3. Utiliser les techniques usuelles de l’information et de la communication numérique
  4. Travailler dans le cadre de règles définies d’un travail en équipe
  5. Travailler en autonomie et réaliser un objectif individuel
  6. Apprendre à apprendre tout au long de la vie
  7. Maîtriser les gestes et postures, et respecter des règles élémentaires d’hygiène, de sécurité et environnementales.

La première certification interprofessionnelle

CléA est le nom donné par les partenaires sociaux au socle de connaissances et de compétences professionnelles qu’ils ont créé (ANI de 2009 et 2013) et qui a été repris par la loi du 5 mars 2014. C’est en janvier dernier que le Copanef a porté sur les fonts baptismaux le Certificat CléA (www.certificat-clea.fr), la première certification interprofessionnelle inscrite de droit à l’inventaire de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP). Elle peut être obtenue par les salariés et par les demandeurs d’emploi. 
CléA permet de « faire l’état des acquis du candidat et s’appuie sur le métier pour assurer la transmission des compétences de base et des compétences techniques »a expliqué Patrice Lombard, président (Medef) du jury de la CPNAA Opcalia CléA, lors de la remise des huit premiers certificats.
Cette évaluation des compétences réserve parfois de bonnes surprises à l’employeur. Ce fut le cas pour Djamila Zitouni, directrice de Houille Blanche :« Je savais que mes salariés avaient des compétences mais avant CléA, je n’avais pas la possibilité de vraiment les évaluer », a-t-elle déclaré.

Une confiance regagnée

Pour les salariés, CléA est souvent leur premier « diplôme ». Cela leur permet de prendre confiance en eux et d’envisager une progression de carrière.
Pour Mickaël Delecambre, employé de maintenance à la résidence étudiante de Houille Blanche, CléA va lui permettre d’« apporter la preuve de ses capacités dans son CV », de « savoir où [il en est] réellement », dans la mesure où il n’a « pas fait de formation depuis longtemps ». Il a également l’impression que CléA met sa direction « en confiance ».  Celle-ci « a vu que j’avais des capacités qui pourraient me permettre d’évoluer »assure-t-il.
Un point de vue que confirme Nadine Kinckel, conseillère formation Opcalia CléA en Rhône-Alpes: « C’est un dispositif gagnant/gagnant, pour le salarié qui voit ses compétences reconnues et validées, et pour l’employeur qui peut identifier des compétences qu’il ignorait parfois, ce qui peut être un déclencheur à l’élaboration d’un parcours professionnel. »

Poursuivre l’information

S’engager dans une évaluation de ses connaissances de base pour décrocher le certificat CléA demande du courage. « Bien que les salariés soient volontaires et motivés pour s’engager dans la démarche, nous avons dû les informer, les sensibiliser et les rassurer pour les convaincre de s’inscrire », se souvient Sandrine Alaimo, directrice des relations partenariales et commerciale de l’IFRA, l’organisme habilité pour évaluer les acquis des candidats et, le cas échéant, pour leur délivrer une formation complémentaire.
L’information et la communication en direction des salariés et des demandeurs d’emploi constituent une priorité afin qu’ils s’inscrivent volontairement dans cette démarche de certification. « Bien que le nombre de certificats soit en hausse, il est nécessaire d’informer le plus largement possible les salariés de l’existence de ce dispositif »a observé Catherine Bourrut, Vice-présidente (CFDT) du premier jury de la CPNAA Opcalia CléA.

D’après les chiffres les plus récents du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) , 12 527 personnes ont déjà obtenu cette certification (78%  ont le statut de demandeurs d’emploi) et 2 714 sont en attente du certificat. Les deux tiers des bénéficiaires sont des hommes, presque tous âgés de plus de 26 ans. La majorité d’entre eux vise un premier niveau de qualification. A ce jour, 140 salariésont été accompagnés par Opcalia dans l’obtention de CléA. 

De l’alphabétisation, à la lutte contre l’illettrisme jusqu’à CléA!
« Tout le monde doit pouvoir accéder à la certification CléA, mais nous devons éviter l’échec pour certains candidats qui sont éloignés du niveau requis, en situation d’illettrisme ou même analphabètes », explique Karima Hamaoui, chef de projet au sein du Pôle Ingénierie et Projets d’Opcalia. Une offre de services spécifique et alternative est donc spécialement déployée depuis septembre 2016, via une démarche globale multimédia.
Cette démarche s’appuie sur les dispositifs 1001 Clés et 1001 Lettres jusqu’à l’obtention de CléA. Les stagiaires disposent d’un code d’accès à la plateforme CléA Formation. Leur parcours de formation est individualisé (au sein d’un groupe réunissant au plus dix apprenants), tutoré en présentiel par un médiateur préalablement formé. Plusieurs organismes sont habilités à dispenser CléA Formation.

Vous souhaitez en savoir + ?

Karima Hamaoui , Chef de projet au sein du Pôle Ingénierie et Projets d’Opcalia

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu