Image Stratégie compétences préfigure la mission des OPCO de développer la GPEC

Interview

Publié le : 19.12.2018 Modifié le : 21.12.2018

Début 2018, les Assises des Outre-mer ont mis en évidence les besoins en emplois et en compétences de certains secteurs, notamment ceux des métiers de la Mer. Il a été aussi constaté que les entreprises des communes du sud ont des problématiques de recrutement et de formation. Olivier Marcelin, Directeur Opcalia en Martinique, explique ici comment Opcalia a accompagné cette GPEC territoriale après avoir été contacté par la sous-préfecture du sud de la Martinique.

Opcalia Martinique Strategie Compétences Nautisme

Quelle est la genèse de la GPEC dans le secteur du nautisme que vous pilotez avec les services de l’État ?

Nous avons accompagné 25 entreprises qui, bien que non adhérentes d’Opcalia, ont effectué un versement volontaire et ont pu bénéficier d’un diagnostic Stratégie Compétences. Cette opération a été possible grâce au soutien de la DIECCTE (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi en Martinique).

Lorsque nous avons rencontré la sous-préfète du Marin, celle-ci a insisté sur le besoin d’un outillage très concret pour ces entreprises. Cela me convenait parfaitement car c’était vraiment l’approche qui me paraissait la plus utile et pragmatique : partir des besoins des entreprises, du terrain, avant de mettre en place toute action de recrutement ou de formation.
Olivier Marcelin, Directeur régional Opcalia Martinique

L’outil Stratégie Compétences s’est-il imposé tout de suite ?

Stratégie Compétences est l’outil créé et déployé par Opcalia pour accompagner les entreprises, y compris les très petites, dans la mise en œuvre d’une démarche de GPEC.

Il permet de réaliser une exploration à 360° des enjeux de l’entreprise, de sa stratégie de développement, d’effectuer un état des lieux de ses pratiques RH en identifiant ses besoins, ses points forts et ceux qu’elle doit améliorer. Nous parlons ainsi d’une vraie évaluation des besoins, et non pas d’attentes ou de demandes formulées.

Nous avons lancé un appel d’offres et retenu le cabinet Alizés RH pour effectuer 25 diagnostics Stratégie Compétences d’une durée de 2 jours, soit 10 % de l’ensemble des entreprises du secteur du nautisme en Martinique.

Les équipes d’Opcalia Martinique se sont fortement mobilisées dans chacun de ces diagnostics. D’abord en sollicitant les entreprises pour qu’elles adhèrent à la démarche, et ensuite en participant à tous les entretiens et aux restitutions. Nous avons signé une convention avec la DIECTTE qui a pris en charge 90 % du coût du diagnostic et chaque entreprise a payé une quote-part de 10 %.

tout savoir sur la gpec

Combien de temps ont duré ces diagnostics ?

Cette opération s’est déroulée rapidement, en trois mois, de juin à août dernier.

Elle a comporté 3 phases :

  1. le diagnostic en lui-même,
  2. la restitution des résultats à chaque entreprise et la proposition d’un plan d’actions très opérationnel.
  3. et la proposition d’un plan d’actions très opérationnel.

Par le passé, il était possible de mettre en place des GPEC sectorielles ou d’entreprise financées par l’État. Ce qui est intéressant avec Stratégie Compétences, c’est que cette solution préfigure ce qui va être l’une des principales missions des OPCO : accompagner les entreprises dans la mise en place d’une démarche de GPEC grâce à ses propres outils et data.

Quel était le profil des entreprises ?

  • 74 % d’entre elles emploient moins de 10 salariés.
  • 78 % sont implantées dans le sud (principalement Le Marin mais aussi le Lamentin et Fort-de-France).
  • La plupart des entreprises relèvent des secteurs de la réparation et maintenance navale, du commerce et de la construction de navires et de structures flottantes.

Quels ont été les besoins identifiés ?

Ils sont de 4 sortes :

  1. En premier lieu, des besoins en recrutement (plus de 60 postes à pourvoir au sein de 18 entreprises, dans 17 métiers : cooks, skippers, commerciaux,…),
  2. Des besoins en formation (management, communication digitale, RH et droit social, langues – anglais, marketing/commercial,…).
  3. L’accompagnement pour la pérennisation et le développement de l’activité (conseil en stratégie, business plan et diversification des prestations produits, financement, lancement/développement de l’entreprise, anticipation et organisation de la transmission de l’entreprise, veille et recrutement sur les métiers pénuriques, identification des savoirs et savoir-faire clés et transfert interne, amélioration de la supply chain, développement de la communication,…).
  4. Des opérations transverses : des actions de communication sur les emplois disponibles, sur la marque employeur de chaque entreprise et de la filière « Nautisme à la Martinique », un portail de l’emploi du secteur enrichi, la mutualisation des RH (postes partagés, groupements d’employeurs,…).

C’est dans ce contexte qu’a été organisé le premier forum EMERGENCES du secteur du nautisme, le 23 octobre 2018. De quoi s’agissait-il ?

Il s’agissait d’un forum dédié aux recrutements et aux compétences dans le secteur du nautisme. Il s’est déroulé à la Marina du Marin sous l’égide de la sous-préfète.

Opcalia s’est totalement impliqué dans cette manifestation sans précédent qui a été organisée par l’ensemble des acteurs de la formation et de l’insertion (Pôle emploi, mission locale, Cluster maritime, organismes de formation, Direction de la Mer,… et bien entendu Opcalia), et les professionnels du nautisme dans le cadre d’un comité de pilotage « recrutements et compétences ».

EMERGENCES s’est avéré une occasion unique pour faire connaître les métiers du nautisme souvent méconnus – même sur une île, les formations proposées sur le territoire et les postes à pourvoir identifiés lors des diagnostics organisés dans le cadre de Stratégie compétences.

Un job dating a été organisé ce jour-là. Quel fut le rôle d’Opcalia ?

Il a permis aux candidats et aux recruteurs de se rencontrer. Une cellule d’accompagnement composée du trinôme Pôle emploi/RSMA /Opcalia a proposé dans la foulée, à chaque employeur, le parcours le plus adapté pour parfaire les compétences du candidat recruté.

Opcalia a notamment proposé le contrat de professionnalisation Prodiat aux employeurs. Il faut souligner également que le travail sur le sourcing des candidats et leur accompagnement dans leur poste sont essentiels pour s’assurer de leur motivation et qu’ils détiennent un minimum de savoirs de base (savoir-être notamment) et ainsi, limiter les risques de rupture de contrats.

découvrir le contrat pro sur-mesure prodiat

Par cette action inédite, nous avons œuvré avec l’Etat et d’autres partenaires pour répondre concrètement et rapidement aux besoins des professionnels du nautisme. Nous avons ainsi agi ensemble pour redynamiser cette filière et permettre à des demandeurs d’emploi de mettre le cap vers des métiers en tension et passionnants !

Analyse et aide à la décision : l’outil Stratégie compétences

Qu’est-ce que stratégie compétences ?

Bientôt un « Stratégie Compétences Numérique » pour l’hôtellerie !

« La DIECCTE a contacté Opcalia Martinique pour déployer Stratégie Compétences avec son volet numérique dans le secteur de l’hôtellerie dans le cadre d’un EDEC avec un cofinancement du FSE », indique Olivier Marcelin. « Nous allons accompagner ce secteur sur trois enjeux vitaux :
– Les services aux clients,
– La digitalisation des établissements,
– La transformation liée au développement durable. »

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu ! Veuillez taper au moins 2 caractères pour votre recherche.