Image Terre d'emploi

En 2 mots, ou presque...


Insérer les jeunes des Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) par les métiers du sport.

 
 
 
 

Concrètement…

C’est quoi ?

Terre d’emploi est un projet co-construit par Opcalia et France Formation professionnelle (FFP)

La compétence organisationnelle des animateurs et éducateurs apparaît aujourd’hui nécessaire dans les centres sportifs et centres de loisirs mais également dans les colonies de vacances, activités périscolaires. L’objectif de terre d’emploi est de confier des missions opérationnelles d’encadrement pédagogique à des personnels qualifiés répondant ainsi aux règles de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et à la législation.

Terre d’emploi sensibilise les jeunes, notamment sur les métiers de l’animation et du sport, les accompagne sur un parcours pré-qualifiant et forme de futurs éducateurs sportifs et animateurs socio-culturels.

Pour qui ?

Les jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et plus largement issus de territoires en difficulté. Appelés autrement les NEET « ni étudiant, ni employé, ni stagiaire ».

Pour quoi faire ?

  • Promouvoir l’égalité des chances via un parcours de resocialisation (coaching + comportement) et une formation qualifiante par alternance
  • Favoriser l’insertion professionnelle de tous publics et leur confier un rôle d’ambassadeur de leur propre démarche
  • Développer « l’exemplarité » sur les quartiers prioritaires
  • Renforcer le partenariat local avec de nouveaux acteurs (agglomération, ville) autour d’un projet d’insertion innovant qui mobilise les entreprises de la région.

Terre d’emploi est un dispositif fort, sur-mesure, fédérateur, qui suscite l’espoir et contribuera à répondre aux forts besoins du territoire, dans le cadre de la Coupe du monde de football féminin 2019, des JO et de la Coupe du monde de rugby 2023.

Samia Ghali, sénatrice à l’origine du projet avec Yves Hinnekint, DG d’Opcalia.

Terre D Emploi Web

Les + de Terre d’emploi

  • Une implication territoriale avec de nombreux partenaires : Opcalia, France Formation Professionnelle, Conseil Régional, Mission Locale, Pêle emploi, CFA, Collectivités Territoriales & associations sportives et de loisir, entreprises ou groupement d’employeurs
  • Dynamisation des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), et des territoires en difficulté
  • Intégration durable dans l’emploi via le sport

En pratique

Étalé sur plus d’un an, le parcours est global.
Terre d’emploi débute par des modules d’intégration et de cohésion comme le TEP, ou encore le brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (B.N.S.S.A , le diplôme du nageur sauveteur) dans un premier temps, puis continue avec une mise à disposition des jeunes dans les structures partenaires en tant qu’apprentis pour passer, sur 12 mois, le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport ou BPJEPS.

LE PARCOURS EST CONSTRUIT EN DEUX PARTIES :

  • Réussite : une immersion en entreprise avec 400 heures de formation en préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC)
  • Apprentissage : une immersion en entreprise en tant que salarié avec 600 heures de formation en contrat d’apprentissage

Ils en parlent sur twitter

voir les tweets sur #terredemploi

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu ! Veuillez taper au moins 2 caractères pour votre recherche.