Activité de la branche Couture

Couture : de quoi parle-t-on ?

Laboratoire d’idées et de techniques, la Couture française a assuré le développement de marques de notoriété internationale fortement exportatrices et présentes sur tous les grands marchés mondiaux.
La couture, ce n’est pas seulement les maisons de haute couture, une dizaine seulement bénéficie de cette appellation. C’est aussi une centaine de créateurs de mode, qui participent pleinement à la créativité et au foisonnement du secteur. Ces entreprises offrent un très large éventail de métiers qui ne se résume pas au stylisme même si la création se trouve au cœur du processus et en constitue la face la plus visible.

Connues du grand public pour leurs collections biannuelles qui dictent les tendances et les modes, les marques réalisent aujourd’hui la plus grande part de leur chiffre d’affaires avec leurs collections de prêt-à-porter, leurs parfums et leurs accessoires. Si la création et l’innovation demeurent au cœur de leur stratégie, le contrôle de la qualité des produits et la maîtrise de la distribution constituent pour ces marques des enjeux décisifs. Elles recrutent notamment dans les secteurs du marketing, du merchandising et de l’international.

Le contexte de la branche Couture

Après quatre années de croissance forte (7,5% en moyenne selon Eurostaf), l’industrie mondiale du luxe, largement dominée par les entreprises françaises, a connu la stagnation en 2008 (+0,3 %) et une récession en 2009. L’impact de la crise économique a varié selon la taille et l’activité des entreprises.

En France, cette crise s’est mécaniquement répercutée sur les carnets de commande des façonniers et sous-traitants des grandes maisons qui ont de ce fait été fragilisés.

Toutefois, l’année 2011 a confirmé le redressement du secteur de la haute couture et du prêt à porter de luxe et on a constaté un niveau d’activité normal chez les façonniers.

L’environnement a été de fait favorable avec la bonne santé du marché du luxe dont la mode est un segment phare. Les marques exportatrices ont aussi pu compter sur la solidité de la demande étrangère, en particulier en Asie et aux Etats-Unis.

Depuis, les marques ont à nouveau procédé à des recrutements.
Sur quels types de postes ? L’éventail est large – depuis les métiers de la fabrication à l’informatique et à la vente – avec toutefois une prédominance des fonctions commerciales et marketing.

Les principaux métiers de la Couture

Les métiers de la Couture :

Les métiers de la Couture sont répartis en 4 familles de métiers :

Création : Directeur de Collection, Responsable bureau d’études, Styliste Couture
Production : Couturier Tailleur, Patronnier, Premier d’Atelier, Second d’Atelier, Toiliste Couture, Directeur de Production
Commercialisation/Communication : Acheteur, Directeur Image Couture, Merchandiseur, Vendeur, Responsable de Boutique, Directeur Commercial
Métiers supports : Comptable, Responsable de la Gestion des Ressources Humaines, Responsable Informatique, Directeur Administratif et Financier, Juriste, etc…

Découvrez l’ensemble des fiches métiers et les cartographies diplômes sur l’Observatoire des métiers : www.observatoiremodetextilescuirs.com

L’activité formation de la branche Couture

Retour sur les actions formation d’Opcalia pour la branche Couture en 2014

  • Fonds gérés : 3,7 M€
  • Plan de formation : 1 223 salariés formésNombre de contrats de professionnalisation :137
    Période de professionnalisation : 145 salariés formés
    Source : Département Textiles-Mode-Cuirs d’Opcalia
  • Nombre de contrats de professionnalisation :137
  • Période de professionnalisation : 145 salariés formés

Source : Département Textiles-Mode-Cuirs d’Opcalia

Les orientations formation pour la Couture

Les Actions de formation prioritaires

  • Les formations permettant d’acquérir un diplôme ou un titre à finalité professionnelle ou une qualification professionnelle définie par la commission paritaire de l’emploi et de la formation professionnelle de la couture ;
  • les formations favorisant le perfectionnement et le développement des compétences des salariés dont la qualification est insuffisante ou inadaptée au regard des nouvelles technologies ou des changements de mode d’organisation ;
  • les formations des tuteurs ;
  • les formations définies comme prioritaires par la commission paritaire de l’emploi et de la formation professionnelle de la couture ;

Les publics considérés comme prioritaires

  • les salariés n’ayant pas bénéficié d’actions de formation depuis 4 ans ;
  • les salariés relevant de l’article VI de l’accord du 21 février 2000 sur les classifications ;
  • les salariés fragilisés dans leur emploi en particulier ceux pour lesquels sont mises en œuvre des actions de conversion ayant pour objet de les préparer à une mutation d’activité et ceux souhaitant entreprendre une démarche de validation des acquis de l’expérience ;
  • les salariés handicapés ;les femmes reprenant une activité professionnelle après un congé de maternité ;
  • les femmes reprenant une activité professionnelle après un congé de maternité ;
  • les salariés hommes ou femmes reprenant une activité après un congé parental ;
  • les seniors.

Zoom sur les CQP de la  branche Couture

Pour valoriser les savoir-faire de ses salariés, la branche a choisi de créer des CQP de branche.

Voir les CQP de la branche

Textes et ressources

Convention collective de la Couture

Convention collective n° 31.85, Couture – code IDCC : 0303

Codes NAF :

31.85 ;
14.13Z (Sauf entreprises artisanales)

Titre des accords :

– Accord du 8 décembre 2011 relatif à la formation professionnelle dans la Couture parisienne
– Accord de désignation de l’OPCA du 28 juin 2011

Partenaires sociaux

Représentants la branche (fédérations et syndicats)

  • Fédération française de la couture @ www.modeaparis.com/fr
  • Fédération de la Chimie – Force Ouvrière : www.fedechimie-cgtfo.com
  • Fédération des services CFDT : www.cfdt.fr
  • Fédération de la chimie CFE-CGC : http://cfecgcchimie.free.fr/
  • Fédération CFTC-CMTE – Chimie, Mines, Textiles, Energie : www.cftc.fr/index.php
  • Fédération Textile-Habillement-Cuir CGT : www.thc-cgt.fr

observatoire prospectif des métiers

Observatoire

Les branches Chaussure, Couture, Cordonnerie, Cuirs et Peaux, Entretien Textile, Habillement, Maroquinerie et Textile ont décidé en 2002, la création de l’Observatoire des métiers de la Mode, des Textiles et du Cuir.
Des missions principales ont ainsi été données à l’Observatoire :

  • Apporter des informations générales quantitatives et qualitatives sur les secteurs
  • Anticiper et analyser l’évolution qualitative et quantitative des emplois et des compétences
  • Accompagner les entreprises dans la mise en place et l’animation d’une gestion des compétences

La méthodologie de l’Observatoire s’appuie sur 3 axes :

  • Capter l’information, la capitaliser et la restituer,
  • Répondre aux besoins/attentes des entreprises de la branche,
  • Communiquer auprès des entreprises du secteur, des partenaires extérieurs et des jeunes.

Voir le site de l’observatoire

Suggestions

    Résultats de recherche

    En attente de recherche de contenu